° CELSIUS, l’art en faveur de la cause environnementale et animale

° CELSIUS, dont le nom réfère à la dangereuse ascension des degrés de la planète, est né d’une rencontre artistique entre la galerie IDA MÉDICIS et l’artiste sculptrice Sophie LARROCHE.

Jeune galerie d’Art Contemporain située dans le VIème arrondissement de Paris face au jardin du Luxembourg, IDA MÉDICIS Galerie explore l’abstrait sans exclusivité. Concernés par la cause environnementale, ses directeurs Delphine Piard et Georges Lironis souhaitent à travers l’exposition «° CELSIUS » faire de l’Art un acte citoyen.

L’Art comme puissant messager.

La galerie et l’artiste ont pour souhait commun de réunir leurs activités au profit d’une cause fondamentale, la sensibilisation autour du réchauffement climatique. Leurs médias sont l’Art, l’esthétique, le ressenti immédiat, sans moralisation et sans discours. Face au travail de cette sculptrice, de majestueux ours polaires, sculptés dans la terre ou formés en porcelaine, regardent avec inquiétude leurs parcelles de banquise. L’ artiste Sophie LARROCHE et la Galerie IDA MÉDICIS collaborent avec l’Association AVES France, dédiée à la protection de la nature et de la faune sauvage afin de reverser une part du prix de vente des oeuvres à la protection des Ours Polaires.

Offrir de l’Art, offrir un symbole.

Cette exposition ne s’inscrit pas par hasard dans la période de fin d’année, propice aux plaisirs, aux résolutions et à la bienveillance. IDA MÉDICIS envisage d’associer une nouvelle dimension aux cadeaux de fin d’année : s’offrir ou offrir à un proche une œuvre d’art porteuse d’un message fort. Convertir un acte de consommation en acte citoyen qui trouve une résonnance toute particu- lière chez son destinataire et permet de transmettre l’histoire de cette oeuvre, sa symbolique et sensibiliser le receveur à sa cause.

Exposition du 27 novembre 2019 au 1er janvier 2020 Galerie IDA MÉDICIS, 9 rue Médicis, Paris 6ème

Informations :

www.idamedicis.com

Téléchargez la plaquette de présentation en pdf : aves-dossier.pdf

La mascotte d’ours polaire d’AVES France fait sensation lors de la Marche pour le Climat à Paris

Samedi 16 mars 2019, AVES France a participé à la Marche du Siècle, à l’appel de nombreuses associations unies dans la lutte contre le réchauffement climatique, la perte de la biodiversité et l’injustice sociale. Pour l’occasion, nous avons investi dans une mascotte très réaliste d’ours polaire.

Si l’ours polaire est très souvent devenu le symbole du réchauffement climatique, il est – dans le cadre d’une manifestation – l’occasion de créer le dialogue avec les passants et de leur transmettre une émotion. Nous insistons toutefois sur le fait que l’ours polaire est l’arbre qui cache la forêt, puisque les victimes du réchauffement climatique ne s’arrêtent évidemment pas aux espèces emblématiques. Les effets du réchauffement global de la planète auront un impact majeur sur les pays du sud (sécheresses, famines), sur les océans (acidification, montée du niveau de la mer, réchauffement), sur les pôles, mais aussi sur nos vies avec une accentuation des phénomènes météorologiques et un impact sur l’agriculture. C’est la raison pour laquelle nous estimons qu’il faut limiter l’augmentation de la température moyenne à 1,5°C.

 

Isha (prénom inuit qui signifie « protecteur ») est la copie (grand format) d’Aiyanna, la star de notre spectacle Papouk le Pizzly, un ours polaire pas comme les autres. On peut dire que notre ours polaire n’est pas passé inaperçu, pour le plus grand bonheur des enfants et même des nombreux adultes venus lui réclamer un « free hug ».

AVES France continuera de participer aux prochaines marches pour le climat et la biodiversité, ces deux thématiques étant particulièrement urgentes et préoccupantes pour notre avenir à tous. Parallèlement, nous réfléchissons avec les associations locales (en Normandie et dans la Nièvre) sur les actions collectives à mettre en place pour que la France respecte les engagements pris lors des accords de Paris. L’action individuelle n’est plus suffisante et il est urgent de transformer notre société pour limiter notre empreinte écologique.

A noter que le bureau local AVES France Nièvre participait à la Marche pour le climat de Nevers, Sylvie ayant rejoint le Collectif climat 58.

Besoin d’une mascotte d’ours polaire pour vos évènements ? Contactez-nous : https://www.aves.asso.fr/mascotte-ours-polaire-tres-realiste/

AVES France, La Poste et les Ours : un partenariat complètement timbré !

AVES France et La Poste s’associent pour une collection de 3 planches de timbres collector sur l’ours brun, l’ours polaire et le panda géant. Mis en vente à partir du samedi 16 février 2019, nous vous invitons à les pré-commander dès aujourd’hui dans notre boutique Bearz.

Les collectors seront vendus à partir du samedi 16 février 2019 à PARIS (75) boutique Le Carré d’Encre, de 10 h à 17 h, 13 bis rue des Mathurins, 75009 Paris. Une oblitération spéciale sera disponible pour les 3 collectors au Carré d’Encre et ensuite auprès du service oblitérations à Boulazac. Isabelle Molinard illustratrice des collectors animera une séance de dédicaces le samedi 16 février de 10h30 à 12h30 et de 14h à 16h.

AVES France lance une collecte sur KissKissBankBank pour son spectacle Papouk le Pizzly, un ours polaire pas comme les autres.

L’association AVES France travaille depuis plusieurs mois sur la création d’un spectacle original à destination des écoles primaires, sur le thème de l’ours polaire et du réchauffement climatique. Si la création du spectacle et le matériel ont été financés par une campagne d’engagement par l’objet, qui consiste en la vente de sacs en coton bio dans les magasins de la marque Besson, la diffusion des spectacles dans toute la France n’est pas encore assurée. C’est pourquoi nous lançons aujourd’hui une campagne de crowdfunding sur le site KissKissBankBank, soutenue par la Métropole Rouen Normandie

Objectif : 3500€ collectés + 1500€ de subvention de la Métropole

Nous souhaitons collecter 3500€ de dons qui serviront à :

  • financer l’écriture et l’illustration du livre Papouk le Pizzly, un ours polaire pas comme les autres.
  • éditer les 1000 premiers exemplaires du livre Papouk le Pizzly, un ours polaire pas comme les autres.
  • prendre en charge les goodies et leurs frais d’envois.
Si nous atteignons cet objectif, la MÉTROPOLE ROUEN NORMANDIE abondera cette collecte d’un don de 1500€. La subvention de la Métropole Rouen Normandie servira à prendre en charge les déplacements de nos bénévoles, afin que l’association puisse proposer le spectacle gratuitement aux écoles de la Métropole.
A terme, ce sont les ventes du livre Papouk le Pizzly, un ours polaire pas comme les autresqui nous permettront de prendre en charge les déplacements de notre troupe bénévole, afin de proposer le spectacle gratuitement aux écoles.

Un don = des cadeaux !

Comme c’est la tradition dans les campagnes de crowdfunding, vous recevrez en plus de votre reçu fiscal des cadeaux originaux, comme par exemple une brosse à dents et une paille en bambou, le livre Papouk le Pizzly, un ours polaire pas comme les autres dédicacé par l’équipe, un mug, une planche de timbres collector en partenariat avec La Poste… Certains pourront peut-être même s’offrir une représentation privée du spectacle !

On compte sur vous pour faire de cette collecte un succès !

N’hésitez pas à partager cette page ainsi que l’appel de notre Ourse polaire Aiyanna :

Pour faire un don : https://www.kisskissbankbank.com/fr/projects/papouk-le-pizzly-un-ours-polaire-pas-comme-les-autres

 

 

Papouk le Pizzly : le spectacle d’AVES France sur l’ours polaire et le réchauffement climatique

Papouk le Pizzly, un ours polaire pas comme les autres, est un spectacle pédagogique proposé aux écoles primaires par l’association AVES France.

Les enfants sont invités chez Aiyanna, une ourse polaire qui après 25 années d’une vie bien remplie sur la banquise a décidé de parcourir la France pour témoigner de l’impact direct de nos modes de vie sur l’Arctique. L’ourse évoquera ses souvenirs d’une enfance insouciante et heureuse pendant les « phoques glorieuses », une époque où la nourriture était abondante. Son récit sera ponctué par des images réelles d’ours polaires et de l’Arctique, par des dessins animés, de la musique et des chansons…

En quelques décennies seulement, son océan glacé s’est métamorphosé. Elle a vu arriver par les airs et les eaux la pollution du monde des hommes, puis le climat se détraquer. Pour ses oursons devenus grands, pour les générations d’ours polaires à venir, elle a choisi de voyager à la rencontre des humains pour leur parler, pour témoigner des bouleversements qui touchent l’Arctique, de l’urgence climatique et leur adresser un souhait : celui de tout faire pour préserver notre planète. Bien sûr, elle parlera longuement de Papouk, son petit dernier, son chouchounours, un ourson pour lequel elle gardera pour toujours une infinie tendresse. Papouk est un ourson différent des autres ; c’est un Pizzly. Le fruit d’un amour provoqué par les bouleversements climatiques. D’un amour que l’on pensait impossible entre un grizzly et une ourse polaire. Dans la bonne humeur, Aiyanna donnera aux enfants quelques clefs pour qu’ils deviennent les acteurs du changement, pour que tous ensemble nous réussissions à enrayer l’emballement du climat.

Papouk le Pizzly, un ours polaire pas comme les autres est donc un spectacle optimiste dont le sujet principal est la protection de la nature, mais qui aborde également des sujets comme la différence, le métissage et la tolérance.

Pour toute information, AVES France vous invite à consulter le site du projet Papouk : www.papouk.org

Nos partenaires :

Cette création originale n’aurait probablement jamais vu le jour sans l’enthousiasme des équipes de Gifts for change et la confiance de Besson Chaussures, engagé dans la campagne #BessonForChange. 1 tote bag en coton bio acheté (4,90€), c’est 1€ reversé à AVES France pour le projet Papouk ! 

Cirque Christina Zavatta : pas d’ours polaire, juste une tromperie…

Il y a quelques jours, Daniel m’a envoyé la photo de l’affiche d’un cirque qui s’est installé récemment à Ivry-sur-Seine et sur laquelle on pouvait voir deux ours polaires et l’inscription suivante : « Elsa & ses ours blanc ».

Nous avons essayé de contacter la mairie d’Ivry-sur-Seine qui était fermée et des bénévoles ont donc contacté le cirque au numéro inscrit sur l’affiche afin de s’assurer qu’ils n’y aurait pas d’ours polaires dans ce show.

Après plusieurs tentatives infructueuses, nous avons appris qu’heureusement, il n’y avait pas d’ours polaires, mais que le numéro était interprété par des « mascottes » déguisées en ours.

Affiche racoleuse, tromperie, détournement de license (pour laquelle le service juridique de Disney a été saisi), une belle faute d’orthographe aussi, mais ouf ! Pas d’ours ! En tout cas pas cette fois-ci.

Merci à tous ceux qui ont relayé sur les réseaux sociaux et nous ont permis de dénouer cette affaire !

#COP21Paris : AVES France vous donne rendez-vous les 5 & 6 décembre à Montreuil pour le Sommet Citoyen pour le climat.

Malgré les attentats et l’interdiction des marches pour le climat, initialement prévues le dimanche 29 novembre, veille de l’ouverture de la Conférence des Nations unies sur le climat et le dimanche 12 décembre, au lendemain de la clôture de la conférence, les évènements des 5 et 6 décembre sont pour l’instant maintenus.

Le week-end des 5 et 6 décembre sera le moment où se concentreront le maximum de débats et présentations d’alternatives concrètes face aux dérèglements climatiques pendant les deux semaines de la COP.

AVES France vous donne donc rendez-vous au Village Mondial des Alternatives sur lequel nous tiendrons un stand, sur la thématique « Biodiversité ». (n°8 sur le plan). Nous y présenterons notre expositions sur les pôles et l’ours polaire, si l’espace le permet, ainsi que les autres actions de l’association. Vous pourrez également acheter des bracelets Bearz, signer des pétitions… en résumé, passez nous voir !

Si vous souhaitez nous aider à tenir le stand, contactez-nous !

Programme :

  • Le Village Mondial des Alternatives organisé par Alternatiba : à la fois une grande fête populaire et un village des alternatives individuelles, collectives et territoriales au changement climatique et à la crise écologique et énergétique. Des quartiers thématiques (éco-habitat, énergie, alimentation et agriculture, transport, finance, etc), seront composés de stands et démonstrations de porteurs d’alternatives. Ce Village sera aussi convivial, participatif et animé par des spectacles, concerts, repas, etc.        
  • Le Climat Forum, organisé par la Coalition Climat 21, sera l’occasion de participer de participer à des débats, des conférences, des ateliers ainsi que des projections et représentations de théâtre. L’espace du « Climat Forum » vous permettra d’échanger et débattre autour des initiatives, analyses et solutions portées par les luttes du monde entier. Il sera également un espace de préparation des actions qui pourront avoir lieu pendant la 2ème semaine des négociations et notamment le 12 décembre. Le programme détaillé sera bientôt dévoilé.
  • Le Marché paysan de la Confédération paysanne : il permettra l’échange entre citoyen-ne-s et paysan-ne-s et offrira un moyen de soutenir concrètement l’agriculture paysanne qui assure l’autonomie des paysan-ne-s, la protection de la biodiversité, la qualité alimentaire et le maintien de territoires vivants. Ce marché doit permettre de changer sa façon de consommer le long des allées du marché tout en goûtant des produits d’une vingtaine de régions de France.
####Infos pratiques ##########

 

Accès général sur le village :

Dans la mesure du possible, il faut privilégier une arrivée sur le village en transport en commun, en vélo ou à pied. En transport en commun, l’arrêt de métro le plus proche est Mairie de Montreuil, ligne 9.

Horaires :

Samedi : Le VMA sera ouvert au public de 12H00 à 17H00.
Les animations et concerts se poursuivront de 17H00 à 23H00 sur la place Jean JAURES.

Dimanche : Le VMA sera ouvert au public de 10H00 à 17H00.

Bearz : les bracelets éco-solidaires pour sauver les ours…

AVES France a lancé en juin 2015 une gamme de bracelets éco-solidaire en bois et en coton ciré. Ces bracelets sont vendus 10€ et l’intégralité des bénéfices est reversée à des projets de protection ou de conservation des espèces menacées.

SOLDES 2017 :

-25% sur toute la boutique* avec le code « soldes » à appliquer dans votre panier !

http://www.bearz.org

(*hors dons et adhésions)

Découvrez les bracelets éco-solidaires Bearz sur http://www.bearz.org

Nos bracelets permettent de soutenir des actions pour l’ours polaire, l’ours brun, l’ours à lunettes, l’ours à collier, l’ours malais, mais aussi le lynx, le singe et le loup.

Je vous invite à découvrir le projet Bearz sur www.bearz.org. 873 bracelets ont été vendus à ce jour, ce qui représente plus de 4800€ pour les associations partenaires !

Nouveaux bracelets Bearz

  • Chaque bracelet éco-solidaire vendu 10€ nous permet de reverser 5€ à une association partenaire.
  • Portez fièrement votre bracelet Bearz et recrutez d’autres ambassadeurs.
  • Suivez les projets des associations partenaires grâce à la newsletter et au site dédié Bearz.org
  • Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux.

Découvrez les bracelets éco-solidaires Bearz sur http://www.bearz.org

En créant une communauté mondiale, nous espérons collecter suffisamment d’argent pour participer activement à la conservation de ces espèces menacées, en toute transparence. Nous ne faisons aucun bénéfice. Tous les coûts sont présentés sur le site et nous mettrons régulièrement à jour le nombre de bracelets vendus pour chaque espèce.

Les ours polaires trahis par l’Union Européenne

COMMUNIQUÉ DE L’ASSOCIATION ROBIN DES BOIS

Bangkok, 5 mars 2013
14h50 (heure française)

A Doha au Qatar en 2010, l’Europe a eu un rôle déterminant dans le rejet de la proposition américaine d’inscription à l’Annexe I de l’Ursus maritimus. Elle s’y était opposée.

A Bangkok, 3 ans après, l’Union Européenne tente de repousser à nouveau la proposition des Etats-Unis soutenue par la Russie en proposant le maintien des ours polaires sous le régime de l’Annexe II qui autorise les échanges internationaux d’ours polaires ou de leurs parties. L’Union Européenne évoque un compromis. En fait, c’est un statu quo. L’UE assortit sa proposition de quelques exigences déjà exprimées par les spécialistes, des ONG environnementales et certains pays de l’aire de répartition : mieux connaître l’état des sous-populations, enquêter sur les filières de braconnage, évaluer les effets des captures et de la chasse sur l’espèce.

Par la suite, le Comité pour les Animaux de la CITES examinerait si des mesures appropriées supplémentaires pourraient aider « à la survie à long terme de l’ours polaire ».

Ce processus de réexamen du statut de l’ours polaire devrait aboutir avant la 17ème réunion plénière de la CITES dans 3 ans.

L’Union Européenne souligne à plusieurs reprises que la menace principale pour l’ours polaire est le réchauffement climatique.

Selon Robin des Bois, les membres de la Coalition française pour l’Ours Polaire et les ONG environnementales dans le monde, les ours polaires sont victimes du cumul de menaces indissociables : la contamination chimique, la pénurie alimentaire, la dégradation de l’habitat, les pollutions sonores, la chasse et le commerce international.

Ce commerce international n’est pas négligeable. A Bangkok, l’Union Européenne appelle à la compilation de toutes les informations. En ce qui la concerne, la France a importé en 2011 40 crânes d’ours polaires (blanchis au peroxyde et à l’acétone), le prix moyen est de 500 euros selon la taille et 25 peaux d’ours polaires dont le prix moyen est de 8.000 euros.

Il reste que l’Union Européenne pourrait retirer cette proposition face aux réactions mitigées des autres Etats-membres, à la détermination des Etats-Unis et de la Russie et aux critiques de l’opinion publique.
Robins des Bois

 

Ours polaire : La réponse du Président François Hollande à Brigitte Bardot

Le 25 février 2013, le Président François Hollande adresse une réponse à la Présidente de la Fondation Brigitte Bardot, extraits :

« Sachez tout d’abord que je partage totalement votre préoccupation pour le devenir de l’ours polaire, dont nous devons en effet renforcer la protection. Dans cet objectif, la France n’est pas fermée par principe à la proposition des Etats-Unis d’inscrire désormais l’ours polaire à l’annexe 1 de la CITES, si cela s’avérait nécessaire.

Mais, comme vous le savez, l’Union européenne est seule habilitée à s’exprimer dans les instances de la CITES, et doit donc s’efforcer d’abord de trouver une position commune en son sein. Or cette proposition ne recueille pas une approbation majoritaire de la part des Etats-Membres, et son efficacité par rapport à la protection renforcée de cet animal suscite un débat, qui traverse également les ONG.

L’Union européenne s’apprête donc à proposer une alternative à la proposition américaine, approuvée cette fois-ci par tous les Etats-Membres, qui consiste en un renforcement important de la protection de l’ours polaire dans le cadre de l’Annexe 2, à laquelle il est inscrit depuis plusieurs années déjà.

La France soutient ainsi une solution à la fois exigeante et pragmatique, plus à même de recueillir une majorité de suffrages lors de négociations internationales qui s’annoncent par ailleurs difficiles, au vu des positions divergentes exprimées par les parties prenantes. Elle n’exclut pas pour autant d’aller plus loin en cas de rejet du compromis européen.

La France veillera également à ce que les contrôles et la répression des fraudes liées aux trafics d’espèces animales et de leurs parties soient renforcées, de façon à ce que les décisions adoptées dans le cadre de la CITES soient mieux appliquées et respectées. »

Voir le dossier complet sur le site de la Fondation Brigitte Bardot, membre de la Coalition Ours Polaire :

http://www.fondationbrigittebardot.fr/ours-blancs-CITES2013