Ours malais : aidons Pampy à retrouver sa liberté dans les forêts d’Indonésie

Chez AVES France, nous sommes admiratifs du travail effectué en Indonésie par Patrick Rouxel et son association Aider les ours. En Indonésie, les ours malais sont menacés par la déforestation, la chasse et le trafic. Patrick a décidé de leur dédier une partie de sa vie et travaille d’arrache-pied pour sortir les ours de leurs cages et leur offrir des enclos forestiers. Depuis plusieurs années, nous essayons de le soutenir en parlant de son formidable travail, comme lors de la Journée mondiale pour sauver les ours 2017 où il nous avait permis de diffuser son film « Life is one », qui raconte le retour à la vie sauvage de 3 oursons malais.

Aidons Pampy à rejoindre la vie sauvage

Aujourd’hui, Patrick poursuit la construction des enclos au refuge du Borneo Orangutan Survial à Samboja, en Indonésie. Fin septembre, il nous apprenait que 7 nouveaux ours du deuxième refuge de BOS à Nyaru Menteng allaient bientôt pouvoir vivre dans ces nouveaux enclos.

Pampy, une oursonne de 5 mois, n’ira pas dans un enclos car Patrick souhaite lui offrir une chance de retrouver sa liberté. Deux « mamans de substitution » passeront leurs journées avec Pampy, qui les suivra comme elle le ferait avec sa propre mère jusqu’à ce qu’elle devienne de plus en plus indépendante et décide de faire sa vie seule, vers l’âge de 2 ans. Cette méthode de « l’accompagnement » a déjà été utilisée pour d’autres ours. Ceux d’entre vous qui ont eu la chance de voir le film Life is one savent que c’est une méthode qui demande beaucoup de temps et de patience aux mères de substitution.

La première « maman » de Pampy est déjà sur place à Samboja et passe ses journées en forêt avec elle. Patrick recherche actuellement une deuxième bénévole qui puisse consacrer les 18 prochains mois à Pampy. Pampy sera équipée d’un émetteur radio pour pouvoir la suivre, puis l’emmener dans un site au coeur de Bornéo où les deux mamans continueront de l’accompagner jusqu’à son indépendance.

Bien sûr, tout cela nécessite de l’argent et c’est la raison pour laquelle AVES France appelle à soutenir Patrick Rouxel et son association Aider les ours. Vous pouvez faire vos dons via AVES France. La totalité des sommes collectées seront rapidement envoyées à l’association pour que Pampy puisse être correctement prise en charge.

 

Comment aider les ours malais ?

 

 

© Photos : Patrick Rouxel – Aider les Ours

Dîner-rencontre Vegan autour du film sur les ours « Life is One » de Patrick Rouxel

Dans le cadre de la Journée mondiale pour sauver les ours, AVES France, Animals Asia France et l’association Aider les ours vous invitent à participer à une soirée exceptionnelle dans un restaurant vegan de Paris. Cette soirée sera l’occasion de discuter de l’ours dans une ambiance conviviale. Après le dîner, nous diffuserons le dernier film sur les ours malais de Patrick Rouxel, Life is One.

Le restaurant, sensible à notre cause, accepte de privatiser sa salle.

*** COMPLET *** COMPLET *** COMPLET ***

Réservez dès maintenant car le nombre de place est limité à 34 : https://www.helloasso.com/associations/aves-france/evenements/diner-rencontre-vegan-autour-du-film-sur-les-ours-life-is-one

Le tarif de la réservation est 10€ et ce montant sera déduit de la facture du repas.

Plus d’infos sur le restaurant, qui propose des plats à des tarifs très abordables ici : http://www.lepuitsdelegumesbio.fr/

Le descriptif du film de Patrick Rouxel ici : http://patrickrouxel.com/index.php/fr/films-fr/life-is-one-fr

Toutes les infos sur la journée mondiale pour sauver les ours : http://www.journéemondialepoursauverlesours.fr

 

Avril 2015 : des nouvelles des ours malais Bonnie, Desi et Hilda

Vous avez été nombreux à soutenir la construction de l’enclos pour les ours malais. Voici quelques nouvelles reçues de Patrick Rouxel :

Mars : « Cela fait bientôt 3 mois que Bonnie a accès à l’enclos principal mais il n’ose toujours pas s’aventurer dans la partie boisée. Il entre dans l’enclos, marche le long du mur, regarde les arbres, hésite à pénétrer dans la forêt, fait demi-tour et retourne à la cage. Mais tous les jours il marche de plus en plus loin le long du mur, surmontant petit à petit sa peur d’être dehors. Il y est presque.

Desi et Hilda vont bien. Elles profitent du grand enclos depuis plus de six mois maintenant et sont beaucoup plus heureuses qu’elles ne l’étaient avant.  Dans leur ancienne cage elles passaient beaucoup de temps à faire les cents pas, comme le font souvent les ours en captivité, mais maintenant les seuls moments où elles manifestent ce genre de mal-être sont quand elles sont impatientes d’être nourries. Le reste du temps, elles ont plutôt le sourire. »

Avril : « Après 3 mois d’hésitation, Bonnie a finalement trouver le courage de pénétrer dans l’enclos principal et j’ai pu tourner des images des 3 ours jouant dans la forêt afin de compléter le petit film que je montais sur la construction de l’enclos. »

Toutes les news : http://aider3ours.blogspot.fr

AVES France poursuit la collecte ici : http://www.helloasso.com/associations/aves-france/collectes/un-enclos-pour-les-ours-malais/faire-un-don

« Je pense que faire des enclos forestiers est sans aucun doute le meilleur moyen d’améliorer de façon significative la qualité de vie des ours en captivité.  Cet enclos pour Desi, Hilda et Bonnie était mon premier, et dans quelques jours un deuxième enclos sera terminé pour Ori et Komet, deux autres ours à OFI. Dans les années à venir, j’espère donc réaliser encore beaucoup d’enclos pour beaucoup d’autres ours. »

Pour en savoir plus sur l’enclos pour Ori et Komet : http://aider2oursmalais.blogspot.com