Greta Thunberg, lauréate du Prix Liberté, était à Caen ce dimanche 21 juillet 2019

En ce dimanche caniculaire, la jeune militante pour le climat Greta Thunberg était présente en Normandie pour recevoir le Prix Liberté.

Le Prix Liberté propose à la jeunesse du monde entier de désigner chaque année une personnalité ou une organisation engagée dans un combat exemplaire en faveur de la liberté, comme s’engagèrent ceux qui, au péril de leur vie, débarquèrent le 6 juin 1944 sur les plages de Normandie.

Greta Thunberg a été choisie par des jeunes de 15 à 25 ans, à l’issue d’un vote en ligne, ouvert du 1er au 31 mars 2019. Elle a obtenu 41,67 % des voix, devançant Raif Badawi, blogueur saoudien âgé de 35 ans (actuellement emprisonné) et Lu Guang, photojournaliste chinois âgé de 58 ans, également en détention.

Greta Thunberg est une lycéenne suédoise âgée de 16 ans, qui s’est fait connaître en initiant une grève de l’école pour le climat puis en dénonçant l’inaction des chefs d’Etat et de gouvernements et du manque de prise de conscience concernant l’urgence climatique. Greta Thunberg est intervenue notamment lors de la COP24, en décembre 2018 à Katowice (Pologne), puis au forum économique de Davos (Suisse), début 2019. Sa personnalité calme, sereine, incroyablement mâture pour son jeune âge et sa détermination à se battre pour que la jeune génération prenne conscience de l’urgence climatique l’a rendue populaire. Elle incarne désormais la lutte contre le réchauffement climatique. Le mouvement Youth for climate se développe partout dans le monde et résonne comme un écho à ses appels : http://youthforclimate.fr

Le réchauffement climatique, c’est notre guerre…

Greta Thunberg a donc reçu le Prix Liberté des mains de deux vétérans, Léon Gautier, vétéran du commando Kieffer, et Charles Norman Shay, vétéran américain du Débarquement, parrains du Prix Liberté. Environ 1500 personnes étaient présentes à la cérémonie, dans les jardins de Abbaye-aux-Dames à Caen (et nous sommes ravis d’avoir pu participer à cet évènement).

« En tant que soldat, je me suis battu pour la liberté et pour libérer l’Europe et le monde du nazisme il y a 75 ans. Mais cela n’a aucun sens si notre mère Nature est profondément blessée et que notre civilisation s’effondre en raison de comportements humains inappropriés », a déclaré Charles Norman Shay, se disant « très heureux la jeune génération se batte pour cette noble cause ».

Greta, elle, a annoncé qu’elle donnerait les 25.000 euros du prix à quatre organisations œuvrant « pour la justice climatique et aidant des habitants du sud de la planète qui sont déjà affectés par l’urgence climatique et écologique. »

Chez AVES France, les bouleversements climatiques et l’érosion de la biodiversité sont des sujets qui nous concernent évidemment. Nous participons aux manifestations pour le climat et sensibilisons les enfants dans les écoles avec notre spectacle Papouk le Pizzly, un ours polaire pas comme les autres. Nous avons d’ailleurs pu remettre un exemplaire du livre à Greta. Nous pensons que chacun, à son niveau, doit agir pour le climat. Demain, quelle planète laisserons-nous aux nouvelles générations ? La paix et notre liberté sont des valeurs d’une fragilité extrême. Résisteront-elles face au manque de ressources et aux migrations climatiques ? Greta n’est pas la solution et elle le sait. Elle est simplement une ambassadrice de cette cause qui nous dépasse tous. Elle inspire les jeunes et leur donne envie d’agir, et c’est déjà beaucoup.

Une invitation à l’assemblée nationale mardi 23 juillet 2019

Durant son séjour en France, Greta est invitée à se rende à l’Assemblée nationale mardi 23 juillet. Elle y a été invitée par les 162 députés membres du collectif transpartisan pour le climat « Accélérons », pour une réunion ouverte aux autres parlementaires. A ses côtés interviendront des jeunes Français engagés pour le climat et la climatologue Valérie Masson-Delmotte, vice-présidente du Giec.

Pourtant, certains politiques, comme Guillaume Larrivé (LR) considèrent qu’il n’a pas de leçon à recevoir de la jeune Suédoise et a demandé à ses collègues de boycotter son intervention :

« J’appelle mes collègues députés à boycotter Greta Thunberg à l’Assemblée nationale. Pour lutter intelligemment contre le réchauffement climatique, nous n’avons pas besoin de gourous apocalyptiques, mais de progrès scientifique et de courage politique. »

On peut se demander si certains de nos hommes politiques ont compris l’urgence écologique. Tout ne se résoudra pas par les progrès scientifiques… quand au courage politique, les décennies de politique de l’autruche et d’inactions ne jouent pas vraiment en leur faveur. Mais peut-être qu’il n’accepte tout simplement de prendre une leçon par une adolescente plus consciente que lui des enjeux pour demain ? Car le demain de Greta ne se résume pas à la durée d’un mandat politique.

 

Samedi 16 mars 2019 : Marchons pour le climat et la biodiversité !

Samedi 16 mars, AVES France participera à la Marche du Siècle pour dénoncer l’inaction du gouvernement face à l’urgence climatique.

Une délégation d’AVES France sera présente à 14h, Place de l’Opéra à Paris avec des drapeaux, des pancartes et même un ours polaire pour la Marche du Siècle pour le climat et la biodiversité. Nous nous dirigerons vers la place de la République avec les nombreuses autres associations et citoyens qui répondront à l’appel : https://www.facebook.com/events/2398052453540792/

Une autre délégation d’AVES France se réunira à Nevers, AVES France ayant rejoint le collectif climat 58https://www.facebook.com/events/301576710558830/
Le rendez-vous est fixé à 9h45 devant la Gare de Nevers.

Quelles sont les revendications portées par les organisateurs de la Marche du Siècle ?*

Parce que nous ne voulons pas avoir à choisir entre vivre aujourd’hui et survivre demain. On ne peut pas avoir de justice climatique sans justice sociale, c’est une évidence.

Nous vivons dans un contexte environnemental et social de plus en plus critique : émissions record de gaz à effet de serre, disparition de la biodiversité, augmentation des températures et aggravation des inégalités, avec 14% de la population en situation de précarité en France.

En France, plus de 150 000 personnes ont participé aux Marches pour le climat organisées depuis septembre, plus de 2 millions ont signé L’Affaire du Siècle, les étudiant.e.s manifestent chaque vendredi pour défendre leur avenir et chaque samedi des milliers de personnes en gilet jaune descendent dans la rue pour demander plus de considération et des réformes sociales.

Ce 16 mars, dans la rue, nous combattons ensemble les dérèglements climatiques et la violence sociale, et nous refusons toute forme de répression ou de discrimination.

Face aux grands discours et à l’inaction du gouvernement, nous demandons des réponses à la hauteur de l’enjeu : la survie de l’humanité

Pour retrouver l’événement le plus proche de chez vous : https://ilestencoretemps.fr/16mars/

* informations reprises depuis l’évènement Facebook : https://www.facebook.com/events/2398052453540792/

#COP21Paris : AVES France vous donne rendez-vous les 5 & 6 décembre à Montreuil pour le Sommet Citoyen pour le climat.

Malgré les attentats et l’interdiction des marches pour le climat, initialement prévues le dimanche 29 novembre, veille de l’ouverture de la Conférence des Nations unies sur le climat et le dimanche 12 décembre, au lendemain de la clôture de la conférence, les évènements des 5 et 6 décembre sont pour l’instant maintenus.

Le week-end des 5 et 6 décembre sera le moment où se concentreront le maximum de débats et présentations d’alternatives concrètes face aux dérèglements climatiques pendant les deux semaines de la COP.

AVES France vous donne donc rendez-vous au Village Mondial des Alternatives sur lequel nous tiendrons un stand, sur la thématique « Biodiversité ». (n°8 sur le plan). Nous y présenterons notre expositions sur les pôles et l’ours polaire, si l’espace le permet, ainsi que les autres actions de l’association. Vous pourrez également acheter des bracelets Bearz, signer des pétitions… en résumé, passez nous voir !

Si vous souhaitez nous aider à tenir le stand, contactez-nous !

Programme :

  • Le Village Mondial des Alternatives organisé par Alternatiba : à la fois une grande fête populaire et un village des alternatives individuelles, collectives et territoriales au changement climatique et à la crise écologique et énergétique. Des quartiers thématiques (éco-habitat, énergie, alimentation et agriculture, transport, finance, etc), seront composés de stands et démonstrations de porteurs d’alternatives. Ce Village sera aussi convivial, participatif et animé par des spectacles, concerts, repas, etc.        
  • Le Climat Forum, organisé par la Coalition Climat 21, sera l’occasion de participer de participer à des débats, des conférences, des ateliers ainsi que des projections et représentations de théâtre. L’espace du « Climat Forum » vous permettra d’échanger et débattre autour des initiatives, analyses et solutions portées par les luttes du monde entier. Il sera également un espace de préparation des actions qui pourront avoir lieu pendant la 2ème semaine des négociations et notamment le 12 décembre. Le programme détaillé sera bientôt dévoilé.
  • Le Marché paysan de la Confédération paysanne : il permettra l’échange entre citoyen-ne-s et paysan-ne-s et offrira un moyen de soutenir concrètement l’agriculture paysanne qui assure l’autonomie des paysan-ne-s, la protection de la biodiversité, la qualité alimentaire et le maintien de territoires vivants. Ce marché doit permettre de changer sa façon de consommer le long des allées du marché tout en goûtant des produits d’une vingtaine de régions de France.
####Infos pratiques ##########

 

Accès général sur le village :

Dans la mesure du possible, il faut privilégier une arrivée sur le village en transport en commun, en vélo ou à pied. En transport en commun, l’arrêt de métro le plus proche est Mairie de Montreuil, ligne 9.

Horaires :

Samedi : Le VMA sera ouvert au public de 12H00 à 17H00.
Les animations et concerts se poursuivront de 17H00 à 23H00 sur la place Jean JAURES.

Dimanche : Le VMA sera ouvert au public de 10H00 à 17H00.

#COP21 : AVES France entre dans la danse et soutient la coalition climat 21

Nous en avions discuté lors de la dernière assemblée générale d’AVES France : il nous semblait indispensable de participer aux évènements qui se produiront en France avant et pendant la Conférence des Parties (COP21) qui aura lieu cette année à Paris.

C’est chose faite : AVES France vient d’officialiser son soutien à la coalition climat 21.

Nous invitons nos membres à s’inscrire sur le site : http://coalitionclimat21.org afin de pouvoir suivre tous les évènements à venir.

Appels à mobilisation pour 2015 :

  • Les 26 et 27 septembre, à Paris, dans nos régions et dans le reste du monde, mobilisons-nous pour soutenir et mettre en valeur les initiatives citoyennes permettant de lutter contre le changement climatique et d’impulser une transition énergétique.
  • Le 29 novembre, retrouvons-nous dans les rues de Paris et dans les villes du monde entier afin de faire entendre nos voix pour une action ambitieuse face au changement climatique. En ce week-end précédant le début des négociations, prenons de l’avance sur les représentant-e-s politiques et affirmons haut et fort nos revendications, de l’alimentation aux emplois, de l’énergie à l’éradication de la pauvreté.
  • Pendant les deux semaines de la COP, les actions se multiplieront, particulièrement à Paris.
  • A partir du 5 décembre, un grand espace de convergence, de débats et de mobilisation sera ouvert à toutes celles et ceux qui souhaitent prendre part aux actions citoyennes et contribuer aux alternatives au changement climatique.
  • Le 12 décembre, venez à Paris et rejoignez la mobilisation de masse pour marquer un temps fort après deux semaines rythmées par la montée en puissance des diverses actions. Unissons-nous pour montrer la force de notre mouvement et envoyer un signal clair en faveur d’un avenir meilleur, plus respectueux de l’environnement, et plus juste pour tou.te.s.

Nous espérons que vous serez nombreux à vous joindre à nous pour ces manifestations.

Avenir noir pour l’ours blanc

coalition ours polaire 2012Communiqué, le 18 février 2013

La chasse à l’ours blanc bat son plein. Les agences de tourisme cynégétique du Nunavut, des Territoires du Nord-Ouest et du Manitoba au Canada sont surbookées jusqu’en 2014. Pour répondre à la demande, le Territoire du Nunavut augmente les quotas de chasse dans la Baie d’Hudson sans tenir compte de l’avis défavorable du Groupe des Spécialistes de l’Ours Polaire de l’UICN.  L’ours blanc est la « cible absolue ». Ça change de l’éléphant. Ça fait changer d’air. C’est le challenge du siècle au sommet du monde. « Pour nos clients européens, nous recommandons au moins du calibre 8 x 57 mm mais le meilleur c’est du 9.3 x 74 mm ». Si vous êtes à la hauteur, vous reviendrez au pays avec le plus prestigieux des trophées. Les meilleurs taxidermistes du Canada pourront vous y aider.
Pour les paresseux, la vente aux enchères permet sans se déplacer d’acquérir la dépouille d’un animal prestigieux, adapté à la banquise depuis plusieurs millions d’années et voué à l’extinction d’ici quelques décennies, si aucune mesure n’est prise. Le nombre de peaux mises aux enchères et les prix augmentent.

En même temps, les publications scientifiques se succèdent en rafale pour prédire un avenir noir aux ours blancs. Le dernier article paru début février 2013 dans Conservation Letters est signé par un spécialiste canadien en collaboration avec 11 scientifiques internationaux. Il presse la communauté internationale d’agir maintenant pour sauver l’espèce. La régression de la banquise arctique plonge l’ours polaire dans le cycle irréversible de la pénurie alimentaire. Les difficultés d’accès aux ressources vitales diminuent sa robustesse et ses capacités de reproduction.

Pourtant, seuls 11 pays de l’Union Européenne soutiennent -la France n’en fait pas partie- la proposition des Etats-Unis d’inscrire l’ours polaire en Annexe I de la CITES, Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction, dont la session plénière se tiendra en mars 2013 à Bangkok en Thaïlande. En conséquence, l’Union fait circuler une contre-proposition dite de compromis. Il s’agirait dans les 3 ans qui viennent d’approfondir les connaissances sur les populations d’ours polaires, d’examiner tous les risques actuels et à venir qui pèsent sur l’espèce et d’évaluer dans ce contexte l’impact du commerce international. A l’issue de ce processus, l’Union Européenne pourrait soutenir une proposition d’inscription en Annexe I lors de la session plénière de la CITES en 2016. 3 ans de plus de perdus pour l’ours polaire ; la proposition d’inscription en Annexe I des Etats-Unis a déjà échoué en 2010 au Qatar à cause de l’opposition des 27 pays de l’Union Européenne (48 votes pour, 62 contre et 11 abstention – 2/3 des voix exprimées sont nécessaires à l’adoption).

L’Annexe I de la CITES interdit le commerce international. Les autorités scientifiques des pays d’importation des trophées de chasse non destinés au commerce peuvent refuser de délivrer un permis si elles estiment que la chasse nuit à la survie de l’espèce.
L’inscription à l’Annexe I n’aura pas d’effet sur la chasse de subsistance des populations autochtones : la CITES ne s’intéresse pas à la chasse et à la consommation locales. Le « Polar Bear Watching » génère plus de recettes que la chasse. L’artisanat Inuit propose des créations remarquables à l’effigie de l’ours polaire, sans utiliser des parties d’ours polaire. Les Inuits, grâce à l’autonomie récente du Groenland et à la fondation du Territoire du Nunavut au Canada, ont d’autres perspectives pour assurer leur développement que le commerce international d’ours polaires ou de parties d’ours polaires. Ils sont désormais impliqués dans la gestion des ressources halieutiques, géologiques et touristiques de leurs territoires et des mers adjacentes.

La Coalition pour les Ours Polaires souhaite que la France rejoigne sans tarder les Etats-Unis, la Russie, l’Allemagne, le Royaume-Uni, les Pays-Bas, la Belgique, la Pologne, la Lituanie, la Roumanie, l’Autriche et les autres pays favorables à l’interdiction du commerce international des ours polaires. Cette mesure ne freinera pas la fonte de la banquise arctique mais elle contribuera à la protection de l’espèce.

Contact :
Céline Sissler-Bienvenu (IFAW France) – Tél: 03.26.48.29.20 ; Mobile : 06.17.56.10.74 ; Email : csissler@ifaw.org
Charlotte Nithart (Robin des Bois) – Tél: 01 48 04 09 36 ; Email : c.nithart@robindesbois.org

Retrouvez les archives sur http://www.aves.asso.fr/category/coalition_ours_polaire/

Associations membres de la Coalition Ours Polaires : IFAW France, Robin des Bois, Fondation Brigitte Bardot, One Voice, Sea Sheperd France, 30 Millions d’Amis, la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO), l’ASPAS, AVES France, L214, le CRAC, Ecologie sans Frontière, les Amis de la Terre.