Pour protéger la nature et la faune sauvage (libre ou captive), AVES France est susceptible de saisir la justice.
Ces actions en justice ont un coût non négligeable pour l'association. Vous pouvez nous soutenir en faisant un don.
AVES France souhaite déposer en 2020 un dossier afin d'obtenir l'agrément "Protection de la nature", qui faciliterait nos recours. Avec désormais 600 adhérents, nous espérons que nos actions inciteront de plus en plus de militants à nous rejoindre, afin d'obtenir ce précieux sésame. Alors... adhérez

ACTIONS EN COURS

 

EMOJI TIGRE

Plainte contre l'association Caresse de tigre : 

Depuis septembre 2019, AVES France et FOUR PAWS ont enquêté sur l'association Caresse de tigre. Nous avons pu fournir aux autorités les preuves d'un réseau organisé d’éleveurs et d’établissements exploitant commercialement des animaux sauvages. Nos investigations ont révélé l’exploitation commerciale de jeunes tigres et lions lors d’interactions lucratives, comme des selfies, des caresses ou du nourrissage au biberon, activités effectuées en dehors de tout cadre légal. Nous avons déposé une plainte auprès de l'OFB en décembre 2019 et une seconde au Procureur de la République de Rouen en décembre 2020. + d'infos sur ce dossier sur https://caressedetigre.info

 

EMOJI BLAIREAU

Recours au tribunal administratif de Rennes : 

Par un arrêté en date du 24 juillet 2019 relatif à l’exercice de la chasse dans le département des Côtes-d’Armor pour la campagne 2019-2020, le Préfet des Côtes-d’Armor a autorisé une période complémentaire de vénerie sous terre du blaireau, entre le 15 mai et 14 septembre 2020. Cette décision étant irrégulière, tant sur la forme que sur le fond, et contrevenant notamment aux dispositions de l’article L.424-10 du code de l’environnement qui interdit la destruction des portées ou petits de tout mammifère dont la chasse est autorisée, le conseil d'administration de l'association AVES France a décidé d'exercer un recours à l’encontre de l’arrêté précité devant les juridictions administratives.

 

Plainte pénale contre les Poliakov :

Suite à la mort de l'ours Micha, l'association AVES France a décidé de déposer une plainte contre les Poliakov. Le procès se tiendra au Tribunal judiciaire de Blois le 8 avril 2020. ALERTE CORONAVIRUS : en raison du confinement, l'audience a été reportée au 12 mai 2021 !

 

EMOJI RENARD

Recours au tribunal administratif de Dijon : 

L’arrêté préfectoral n°2020-DDT-053 en date du 15 janvier 2020 portant autorisation de battues administratives de destruction de renards par tirs de nuit sur le territoire de certaines communes du département de la Nièvre comprend plusieurs irrégularités de forme et de fonds. Le conseil d'administration de l'association AVES France a décidé d'exercer un recours à l’encontre de l’arrêté précité devant les juridictions administratives.

 

EMOJI BLAIREAU

Mémoire en intervention volontaire auprès du tribunal administratif de Nantes : 

AVES France a décidé de soutenir le recours déposé par l'ASPAS contre l’arrêté du préfet de Loire-Atlantique en date du 29 mai 2019, n°2019/SEE/ 031 relatif à l’ouverture et à la clôture générales de la chasse pour la campagne 2019-2020 dans le département de Loire-Atlantique, en ce qu’il prévoit une période complémentaire de chasse du blaireau par vènerie sous terre du 15 mai au 14 septembre 2020.

 

EMOJI RENARD

Recours au tribunal administratif de Rouen : 

L’arrêté préfectoral en date du 21 février 2020 autorisant la régulation du renard par les lieutenants de louveterie de la Seine-Maritime de février à mai 2020 comprend plusieurs irrégularités de forme et de fonds. Le conseil d'administration de l'association AVES France a décidé d'exercer un recours à l’encontre de l’arrêté précité devant les juridictions administratives. Ce recours est déposé en partenariat avec l'ASPAS.

Un second recours a été déposé en août 2020 contre l'arrêté autorisant la régulation du renard par les lieutenants de louveterie de la Seine-Maritime de juillet à décembre 2020. Ce recours a été déposé en partenariat avec l'ASPAS, la LPO Normandie et le Groupe Mammalogique Normand. L'arrêté a été suspendu suite à notre audience en référé suspension. 

 

EMOJI RENARD

Recours au tribunal administratif d'Amiens : 

AVES France été déposé en août 2020 un recours commun avec l'ASPAS contre l'arrêté autorisant la régulation de 1600 renards par les lieutenants de louveterie de la Somme. L'arrêté a été suspendu suite à notre audience en référé suspension. 

 

EMOJI PLANTE

Recours au tribunal administratif de Besançon : 

L’arrêté du Préfet du Jura n°2020-02-20-001 autorisant sur les territoires couverts par la FDGDON du Jura une lutte collective contre les corvidés, classés animaux susceptibles d’occasionner des dégâts dans le département du Jura du 27 février 2020, tel que modifié par les arrêtés n°202003-11-001 du 16 mars 2020 et n°2020-03-20-001 du 20 mars 2020 comprend plusieurs irrégularités de forme et de fonds. Son annulation est par conséquent sollicitée par AVES France. Ce recours a été déposé en partenariat avec l'ASPAS et Crow Life.

 

EMOJI BLAIREAU

Recours au tribunal administratif de Nancy : 

Par arrêté n°2020 / DDT / AFC / 330 relatif à l’exercice de la chasse dans le département de la Meurthe-et-Moselle pour la campagne 2020-2021, le Préfet de la Meurthe-et-Moselle a autorisé une période complémentaire de vénerie sous terre du blaireau du 1er juin au 14 septembre 2020 et une seconde période complémentaire de vénerie sous terre du blaireau du 15 mai au 31 mai 2021. Cette décision est irrégulière, tant sur la forme que sur le fond, et contrevient notamment aux dispositions de l’article L.424-10 du code de l’environnement qui interdit la destruction des portées ou petits de tout mammifère dont la chasse est autorisée. Le conseil d'administration de l'association AVES France a décidé d'exercer un recours à l’encontre de l’arrêté précité devant les juridictions administratives. Ce recours a été déposé en partenariat avec l'ASPAS et le GEML.

 

Plainte contre X à la suite de l’abattage par arme à feu d’un ours brun sur la commune d’Ustou le 9 juin 2020

Le 9 juin 2020, sur une zone escarpée de la commune d’Ustou, des agents de l’Office Français de la biodiversité constate la présence du cadavre d’un ours brun présentant des impacts de balles alors qu’ils venaient constater une prédation sur quatre brebis dans le cirque de Gérac. L’autopsie, dont les résultats ont été rendus publics le 10 juin 2020, a attribué la cause du décès à une hémorragie thoracique importante provoquée par des tirs d’armes à feu. L'ours abattu était un mâle de 101 kg, âgé d’environ 4 ans. AVES France a déposé une plainte contre X auprès du procureur de Foix.

 

EMOJI BLAIREAU

Soutien à la maire de Valaire :

Deux recours ont été déposés en août 2020 contre les arrêtés d'ouverture de la chasse dans le Loir-et-Cher et contre les périodes complémentaires de vénerie sous terre du blaireau. Ces recours ont été déposés en partenariat avec l'ASPAS.

Nos articles récents

Plaintes & Recours administratifs