Les Poliakov et l’ours Micha à Racquegheim (62) dimanche 8 septembre 2019

SCANDALEUX !
Vendredi 6 septembre 2019, nous sommes informés par un protecteur des animaux du Pas-de-Calais que les montreurs d’ours « Les Poliakov » sont annoncés avec leur ours à la Fête du village de Racquighem. L’ours Micha, les associations de protection des animaux le connaissent bien, tout comme ses dresseurs. Les Poliakov ont trois ours : Bony, un grizzly mâle, le plus gros des trois et le moins difficile selon un ancien employé. Glasha, une ourse brune de souche syrienne, la plus petite mais aussi la plus dangereuse. Micha, un ours brun de souche européenne, le plus calme des trois et le seul encore utilisé en spectacle. Il a de nombreux problèmes de santé. Il n’use pas ses griffes du coup celles-ci ont tendance à rentrer dans la sole et à occasionner des blessures, d’où les infections régulières. Alertées régulièrement, les autorités ont récemment mis en demeure les Poliakov qui n’ont plus le droit de présenter Micha en spectacle, formalité qu’ils n’auraient pas effectué à ce jour.

AVES France, association qui s’est spécialisée sur les montreurs d’ours, a immédiatement décidé de se rendre sur place afin de vérifier l’état de santé de l’ours, de filmer le numéro et de le photographier (puisque nous n’avions pas d’images récentes de ce pauvre ours). Micha est apparu abattu, profondément triste, sale, avait des difficultés à marcher et des soucis de griffes qui ne semblent toujours pas réglés. Avec la Fondation 30 millions d’amis, nous avons organisé un contrôle et les agents de l’ONCFS ont procédé à diverses vérifications après le spectacle.

Le dossier est transmis aujourd’hui aux services de la préfecture du Loir-et-Cher et nous espérons qu’une saisie sera ordonnée. Micha souffre, mais les deux autres ours des Poliakov sont également dans un état de santé préoccupant et doivent être sortis de leur enfer pour être placés dans des sanctuaires adaptés.

 

AVES France et la Fondation Brigitte Bardot ont déjà pris contact avec Four Paws qui peut garantir une place pour ces ours dans ses sanctuaires pour les ours en Allemagne ou en Suisse. Nous espérons que les actions conjointes de nos associations aboutiront au sauvetage de ces pauvres ours. 

© photos : Stéphanie Lefebvre – AVES France

Notre but ? Obtenir une loi interdisant ces spectacles en France et placer les ours dans des sanctuaires adaptés.

Actuellement dans notre pays, une petite dizaine d’ours sont exploités dans les spectacles. 

Encore légaux en France, ces spectacles sont interdits dans plusieurs pays d’Europe. La dération des Vétérinaires Européens recommande depuis 2015 à toutes les « autorités compétentes européennes et nationales d’interdire l’utilisation de mammifères sauvages dans les cirques itinérants en Europe« . Ces animaux, même s’ils sont nés en captivité, ont le même patrimoine génétique que les ours sauvages et donc les mêmes besoins.

67% des Français-es sont favorables à l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques et spectacles itinérants (source IFOP 2019 pour 30 Millions d’Amis).

Les spectacles de montreurs d’ours doivent être interdits, « compte tenu de l’impossibilité absolue de répondre de façon adéquate aux besoins physiologiques, mentaux et sociaux des animaux » (FVE). La législation actuelle ne prend pas en compte le bien-être des animaux, l’arrêté du 18 mars 2011 permettant aux dresseurs de maintenir leurs animaux jusqu’à quatre jours dans un van, une camionnette ou une remorque.

 

Linterdiction des ours dans les spectacles nest quune question de temps

AVES France et Paris Animaux Zoopolis ont dénoncé ces spectacles tout l’été. Nos associations ont participé à la mission ministérielle sur le bien-être des animaux sauvages captifs, lancée par le ministère de la transition écologique et solidaire. Un rapport de synthèse signé par la SPA, la Fondation Droit Animal Ethique & Sciences, la Fondation Brigitte Bardot, la Fondation 30 millions d’amis, AVES France, CACH, Code animal, CAP, Paris Animaux Zoopolis, One Voice et la Fondation Assistance aux animaux a été remis aux services du ministère début juillet, puis nos associations et fondations ont été reçues par Elisabeth Borne, Emmanuelle Wargon et Brune Poirson le vendredi 30 août, réunion durant laquelle la ministre a réaffirmé ses ambitions de faire avancer la cause animale. Nous attendons maintenant des actions fortes et urgentes pour sortir ces animaux de cette situation catastrophique et inadmissible dans notre pays. 

Une proposition de loi visant à l’interdiction de tout spectacle itinérant ou fixe ayant recours à des ours ou des loups a également été déposée le 22 mai 2019 par un groupe de députés, afin d’encadrer la fin de cette pratique moyen-âgeuse (http://www2.assemblee-nationale.fr/documents/notice/15/propositions/pion1969/(index)/propositions-loi).

De plus en plus d’associations soutiennent nos demandes auprès du ministère de la transition écologique et solidaire pour obtenir une interdiction de ces spectacles et le placement des ours dans des refuges adaptés. Voici la liste non exhaustive des structures qui souhaitent une interdiction de ces spectacles :

  • Animals Asia France
  • Association stéphanoise Militants Animalistes Sainté
  • AVES France
  • Bears in Mind
  • CACH
  • C’est assez !
  • Chapter Animals
  • Code Animal
  • Collectif Animalistes 43
  • Collectif Chats 100% stérilisation obligatoire
  • Comité Ardèche/Drôme Défense-Animale
  • Éducation Éthique Animale
  • Ensemble pour les animaux
  • Évolution Condition Animale
  • Fondation 30 millions d’amis
  • Fondation Brigitte Bardot
  • FOUR PAWS
  • La Fondation Droit Animal, Ethique et Sciences (LFDA)
  • Paris Animaux Zoopolis
  • Parti animaliste
  • Radio Parole d’animaux
  • SPA – Société protectrice des animaux
ours Micha Poliakov

Les Poliakov en liquidation judiciaire : quel avenir pour l’ours Micha et leurs autres animaux ?

ours PoliakovOn s’étonnait de ne plus avoir de nouvelles des Poliakov. C’est pas qu’on entretenait une douce correspondance — loin de là —, mais nous avions pris l’habitude de scruter les annonces de fêtes médiévales et évènements en tout genre où ils étaient susceptibles de venir avec un de leurs trois ours, et le plus souvent avec l’ours Micha.

Nous avions dénoncé leurs dernières apparitions (Crépy-en-Valois, Arcis-sur-Aube…) et leur passage à la discothèque « La Scala » a laissé un mauvais souvenir au directeur de l’établissement, devant l’indignation générale de voir un ours débarquer dans une boîte de nuit.

Il faut dire qu’on s’en faisait beaucoup pour l’ours Micha du couple de dresseurs car ses griffes se recourbaient, qu’il avait de l’arthrose à la patte arrière gauche qui le faisait boiter, et que malgré cela, il devait marcher sur un ballon en équilibre sur des barres parallèles… Malgré nos plaintes, les inspecteurs des différentes DDPP n’ont semble-t-il jamais rien trouvé à reprocher au couple (en tout cas au sujet des ours).

La saison des montreurs d’ours bat son plein et aucun signe des Poliakov !

Bizarre autant qu’étrange ! Leur société « Animal Bien être » (sic) battait de l’aile depuis 2013 et était en cessation de paiement depuis cette date, et en poussant nos recherches, nous nous sommes rendus compte qu’un jugement avait proclamé la liquidation judiciaire le 11 février 2018.

SAS Bien être en liquidation judiciaire : quid de leurs animaux ?

A la lecture de ces informations, une question nous taraude ! Que vont devenir leurs animaux ?

Nous savons qu’ils avaient commencé à vendre certains pensionnaires puisque nous avions été informés en mai 2017 et que nous avions demandé une inspection à la DDCSPP. Mais aujourd’hui, 4 mois après la liquidation de leur entreprise, que sont devenus leurs animaux ?

AVES France a une nouvelle fois écrit à la DDCSPP du Loire-et-Cher afin de prendre des nouvelles des 3 ours et des autres animaux des Poliakov, en informant les agents qu’en cas de besoin, nous proposons notre aide pour trouver des solutions de placement pour les animaux.

Dans l’attente de leur réponse, nous espérons que tous les animaux encore détenus à ce jour par les Poliakov vont bien.

Nous espérons pouvoir vous donner très prochainement des nouvelles de l’ours Micha et de ses compagnons d’infortune.

Montreur d’ours : ne mettez pas le public en danger !

Lorsque nous alertons les organisateurs de spectacles de montreurs d’ours, nous leur rappelons systématiquement qu’ils sont responsables de la sécurité du public. Beaucoup d’entre eux s’en amusent, préférant se cacher derrière les autorisations des dresseurs et prétextant qu’ils savent ce qu’ils font. Pourtant, à plusieurs reprises, nous avons assisté à des scènes surréalistes ! Les Poliakov proposent au public de faire des photos avec leurs ours (comme sur la photo qui illustre cet article, prise à Arcis-sur-Aube (2016), ou plus récemment dans une boîte de nuit). Frédéric Chesneau, lui, assure le show en demandant à des gens du public de se laisser embrasser par son ours.

Si les animaux sont muselés (ce qui est une obligation légale), les dents ne sont pas les seules armes dont peuvent se servir les ours. Leurs griffes sont de véritables lames de rasoir et un violent coup de patte peut-être fatal !

Dans la vidéo ci-dessous, l’ourse a l’air plutôt tranquille et à l’écoute de son dresseur. Mais il suffit qu’une présentatrice télé imprudente vienne la caresser pour que l’ourse se retourne en un éclair, preuve que les ours conservent leur instinct de prédateur en captivité.

Cette fois-ci, la scène se termine bien. Un gros coup de frayeur pour tout le monde, y compris le couple de dresseurs qui a su retenir l’ourse. Mesdames, Messieurs les organisateurs de spectacles, de marchés de Noël ou autres fêtes médiévales, rappelez-vous de ces images. L’ours n’a rien à faire dans vos fêtes, à proximité du public. L’ours reste un animal sauvage. Comme n’importe quel autre animal soumis au stress, il peut avoir un comportement dangereux. 

L’ours Micha des Poliakov aux Médiévales de La Queue en Brie (94) les 17 et 18 septembre 2016

### BREAKING NEWS 14/09/2016 ###

En quelques jours, vous êtes un millier à avoir utilisé notre formulaire pour demander l’annulation du spectacle de montreurs d’ours à la mairie de La Queue en Brie. Merci à tous. Grâce à notre mobilisation et avec l’aide d’autres associations, nous avons réussi à convaincre la mairie d’annuler la présentation des Poliakov. Voici leur communiqué de presse : 

http://www.leparisien.fr/la-queue-en-brie-94510/a-la-queue-en-brie-le-spectacle-de-l-ours-micha-n-aura-pas-lieu-13-09-2016-6117249.php

Communiqué de presse
L’Entente Sportive Caudacienne (ESC) a sollicité la ville de La Queue-en-Brie pour organiser un weekend médiéval les 17 et 18 septembre prochain en lui fournissant une organisation et un programme d’actions.

Compte-tenu de l’intérêt historique et pédagogique de cette festivité, des documents fournis par le Président de l’ESC et du respect des consignes de sécurité émises par le Préfet, le Maire a accepté la tenue de cet évènement. 

Toutefois, Monsieur le Maire a reçu plusieurs courriers, emails, pour attirer son attention sur une maltraitance de l’ours Micha par ses propriétaires ; animal prévu dans le cadre de cette festivité. Monsieur le Maire, n’étant pas l’organisateur de cette fête médiévale mais étant responsable de la sécurité sur son territoire, a préféré demander au Président de l’ESC d’annuler la présentation de l’ours.
Le Maire

Jean-Paul FAURE-SOULET

### Archive de l’action pour rappel ###

Une fois de plus, on nous signale la présence des Poliakov et du pauvre ours Micha les 17 et 18 septembre 2016, pour les journées du patrimoine. Les « festivités » auront lieu au stade Léo Lagrange, 10 route de Villiers, 94510 La Queue en Brie.

Merci de participer nombreux à la cyber-action lancée par l’association AVES France. En remplissant le formulaire ci-dessous, vos messages seront envoyés aux organisateurs (Entente Sportive Caudacienne), au Maire de La Queue en Brie et à la DDPP du Val-de-Marne pour leur demander l’annulation du spectacle des montreurs d’ours.

A la demande de militants du 94 et des environs, voici une page évènement pour coordonner une action contre la présence des Poliakov à La Queue en Brie les 17 & 18 septembre 2016.

A la demande de militants du 94 et des environs, voici une page évènement pour coordonner une action contre la présence des Poliakov à La Queue en Brie les 17 & 18 septembre 2016 : https://www.facebook.com/events/735152866633443/

 

-> cyber action terminée ! 

affiche-ma-d-jpg

Contre les montreurs d’ours : un groupe Facebook et un nouveau site internet

Dans la lutte qui nous oppose aux montreurs d’ours, le temps compte beaucoup. En effet, plus tôt nous sommes informés de la programmation d’un spectacle mettant en scène un ours, mieux nous pouvons agir, en contactant les organisateurs, les services vétérinaires (DDPP), les maires, et parfois en lançant une pétition ou en demandant une autorisation de manifester le jour de l’évènement.

Malheureusement, beaucoup de gens ne nous connaissent pas et ne savent pas où dénoncer ces spectacles.

Pour tenter de mieux nous faire connaître et de créer un réseau d’opposants aux spectacles exploitant des ours, nous avons ajouté deux nouvelles armes à notre arsenal :

Ces nouveaux outils viennent compléter le site de l’association, que nous continuerons d’utiliser pour les cyber-actions et les annonces de spectacles, nos comptes Facebook et Twitter, notre newsletter générale (inscription depuis la colonne de droite du site) et la liste de discussion spécialement réservée aux actions contre les montreurs d’ours dont le fonctionnement est expliqué ici : http://www.aves.asso.fr/2015/07/montreurs-dours-une-liste-de-diffusion-pour-signaler-les-spectacles/

Nous espérons que ces outils et la création d’un réseau le plus dense possible nous permettra de gagner en efficacité, puisque nous ne pouvons pas compter sur les DDPP qui sont sensées faire respecter la loi, mais dont les contrôles sont rares et, le plus souvent, bienveillants à l’égard des dresseurs.