Pétition contre les montreurs d’ours et de loups – AVES France

Le 16 juin 2018, plusieurs spectacles de montreurs d’ours étaient organisés en France. Malgré les protestations de près de 1.000 militants, les organisateurs ont refusé d’annuler ces spectacles. Nous avons donc décidé d’envoyer une équipe filmer la prestation de la compagnie Aïtawak, au Château du Hohlandsbourg de WINTZENHEIM (68). Nous vous invitons à regarder la vidéo tournée et montée par Aurélie J. pour l’association AVES France, puis à signer notre pétition et à partager cet article pour nous aider à mettre un terme à ces spectacles d’un autre âge.

Signer la pétition :
https://www.mesopinions.com/petition/animaux/montreurs-loups-mettons-terme-exploitation-animaux/44785

AVES France est une petite association (170 membres en juin 2018). Pour nous aider : 
Adhérez à AVES France (10€/an ou 0,86€/mois) – Faire un donAbonnez-vous à la newsletter
Abonnez-vous à notre revue, visitez notre boutique Bearz et surtout, signez la pétition !


Montreurs d’ours et de loups – mettons un terme à l’exploitation des animaux dans les spectacles.

SIGNER LA PETITION

Pétition adressée au Ministre de la Transition écologique et solidaire
p
ar l’association AVES France. 

Monsieur le Ministre de la Transition écologique et solidaire, la France de 2018 peut-elle encore cautionner l’exploitation d’animaux sauvages à des fins de divertissement ?

Chaque semaine pendant la saison des fêtes médiévales, puis pendant celle des marchés de Noël, des ours et des loups quittent leurs enclos et passent des centaines, voire des milliers de kilomètres sur les routes de France. Ces animaux, transformés en saltimbanques par des années de dressage, doivent répéter inlassablement les figures imposées par leurs dresseurs.

Parfois il s’agit simplement de simuler un câlin, d’autres fois on demande aux ours de grimper sur un ballon, de monter sur un toboggan, de prendre des postures de soumission ou de sauter d’un tabouret à un autre. Les loups, eux, doivent sauter dans des cerceaux, parfois enflammés, ou grimper sur des tabourets. Le but est toujours le même : donner au public l’illusion que l’animal s’amuse alors qu’il travaille, et même parfois qu’il souffre. Une fois la prestation réalisée, l’animal retourne dans une cage, un van ou à l’arrière d’une camionnette d’où il ne sortira qu’après des heures d’attente, pour une seconde représentation.

Pourquoi autorise-t-on leurs dresseurs à leur faire subir cette vie ?
N’ont-ils aucun droit parce qu’ils sont nés en captivité ?

Ce que nous décrivons, beaucoup d’autres associations le dénoncent pour les animaux de cirque. Pourtant, si AVES France s’est spécialisée dans la lutte contre les spectacles des montreurs d’ours, c’est parce que leurs conditions de détention et de vie sont parfois pires que celles autorisées pour les autres espèces.

Bon nombre de nos concitoyens pensent que les montreurs d’ours et de loups appartiennent à l’Histoire de notre pays et que, comme ailleurs, cette activité a disparu. Il n’en est rien. Les montreurs d’ours sont peu nombreux, mais très demandés et leurs animaux peuvent parcourir plus de 10.000 kilomètres par saison !

En début d’année, AVES France a lancé une vaste campagne de sensibilisation auprès des députés, dans le but d’obtenir la modification de l’Arrêté du 18 mars 2011 fixant les conditions de détention et d’utilisation des animaux vivants d’espèces non domestiques dans les établissements de spectacles itinérants.

L’annexe III de cet arrêté porte sur les « exigences minimales relatives à l’hébergement des espèces dans les installations utilisées pour la réalisation des spectacles itinérants ». On peut y lire, pour les ours bruns et les ours noirs, que les installations lors de la période itinérante doivent ménager un espace disponible d’au minimum 12 à 24 mètres carrés selon la taille de l’animal.

Or, cette disposition règlementaire est balayée par la phrase suivante, toujours en Annexe III de l’arrêté du 18 mars 2011 :

« Les dispositions précitées relatives aux caractéristiques des installations intérieures et extérieures ne s’appliquent pas aux établissements dont les périodes itinérantes n’excèdent pas quatre jours à compter du départ des animaux des installations fixes jusqu’à leur retour.»

Ce paragraphe permet aux montreurs d’ours — en France et en 2018 ! — de garder leurs animaux enfermés dans des vans, des fourgonnettes ou des remorques climatisées jusqu’à quatre jours, pour sillonner la France et proposer leurs spectacles. Ces animaux-artistes sont condamnés par une législation inadaptée et empêchant aussi bien les associations que les services de l’Etat d’agir.

Monsieur le Ministre de la Transition écologique et solidaire, plusieurs députés nous ont d’ores et déjà fait part de leur soutien sur le sujet, dont deux en déposant des questions écrites afin de vous demander si votre Ministère allait se saisir de ce dossier.

AVES France souhaite de tout coeur la fin de ces spectacles et le placement des animaux dans des refuges adaptés. Il n’est plus possible de laisser des dresseurs présenter leurs spectacles comme des « animations pédagogiques » alors que leur discours consiste principalement à justifier la captivité des animaux présentés (qui vivraient mieux en captivité que dans leur milieu naturel).

Une première mesure, prise en urgence, serait de modifier l’Arrêté du 18 mars 2011 fixant les conditions de détention et d’utilisation des animaux vivants d’espèces non domestiques dans les établissements de spectacles itinérants en imposant aux dresseurs et aux organisateurs de ces spectacles des installations lors de la période itinérante ménageant un espace disponible d’au minimum 24 mètres carrés et répondant au mieux aux besoins biologiques des animaux.

A terme, les membres de l’association AVES France ainsi que tous les signataires de cette pétition vous demandent de mettre un terme à ces spectacles d’un autre âge. 

https://www.mesopinions.com/petition/animaux/montreurs-loups-mettons-terme-exploitation-animaux/44785

Contre la présence de Pavel VYAKIN et son ours Tima aux spectacles de Noël EUPHORIE à BEAUVAIS et SAINTES !

Le montreur d’ours Pavel VYAKIN sera à nouveau présent cette année avec son ourse Tima pour les spectacles de Noël organisés par la société IMPERIAL SHOW.

Leurs représentations sont programmées dans deux villes :

  • SAINTES (en Charente) les 2 et 3 décembre 2017 (cf. programme)
  • BEAUVAIS (dans l’Oise) les 13, 16 et 17 décembre 2017 (cf. programme)

BREAKING NEWS – 9/11/2017 : La Maire de Beauvais a demandé l’annulation des représentations du montreur d’ours ! Lire l’article du Courrier Picard : http://www.courrier-picard.fr/69557/article/2017-11-08/un-numero-de-cirque-avec-un-ours-annule-beauvais

AVES France vous invite à contacter l’organisateur de ces spectacles, mais aussi la mairie de Saintes et les services de la Direction Départementale de la Protection des Populations afin de leur faire savoir que vous n’approuvez pas la participation du montreur d’ours à ces représentations.

Nous vous proposons d’envoyer vos messages à l’aide du formulaire ci-dessous. Vous pouvez vous inspirer du texte proposé ou envoyer vos propres messages, en veillant à rester courtois.

ACTION TERMINEE – MERCI POUR VOTRE MOBILISATION

Un montreur d’ours signalé – Les stars du cabaret en tournée pour Noël.

AVES France a reçu ce jour le témoignage d’un spectateur ayant assisté au spectacle « Les stars du cabaret en tournée pour Noël ». Après vérification du témoignage, il pourrait s’agir de Pavel Vyakin et de son ourse Tima. Nous avions cru dans un premier temps qu’il s’agissait des Poliakov et de l’ours Micha car ils travaillaient avec cette tournée en 2015 et que leur nom était cité sur le programme.

« Je viens d’assister à une représentation du spectacle « Les Stars du Cabaret » (Spectacle de Noël Imaginaria). Ce dimanche 11 décembre 2016 au Double Mixte Villeurbanne. Je suis très attristé d’avoir vue monter un montreur d’ours sur la scène pour présenter un pauvre ours (sûrement « drogué ») pour lui faire effectuer des tours ridicule. http://www.les-stars-du-cabaret.com Merci de l’attention que vous portez à mon signalement. Salutations. »

Malheureusement, nous arrivons à la fin de cet évènement.  Vous pouvez cependant écrire aux organisateurs de cet événement pour leur faire part de votre indignation et pour leur demander de ne plus faire participer d’animaux sauvages dans leurs spectacles.

ACTION TERMINEE – MERCI POUR VOTRE MOBILISATION

Pavel VYAKIN et son ours au 3ème Festival International du Cirque de l’Hérault

La société Impérial Show organise du 21 au 23 octobre 2016, le troisième Festival International du Cirque de l’Hérault, au Parc des Expositions de la ville de Béziers.

Le programme sera sensiblement le même que lors des Festivals organisés en Corse quelques jours plus tôt.

AVES France vous invite à écrire à la mairie de Béziers et à la DDPP en utilisant le formulaire ci-dessous, afin de leur expliquer pourquoi vous vous opposez aux spectacles mettant en scène des ours et d’autres animaux. Lors de ce Festival, Pavel Vyakin présentera son ourse Tima, mais il y aura également les cinq éléphants de la GARTNER FAMILY et une caravane d’animaux exotiques, comme vous pouvez le voir sur le programme complet. Demandons également à la DDPP de l’Hérault de bien vouloir effectuer les contrôles habituels pour vérifier l’état de santé des animaux et que les dresseurs ont bien tous les documents légaux.

ACTION TERMINEE – MERCI POUR VOTRE MOBILISATION

festival-du-cirque-de-l-heraul_3356957038996829779

Pavel Vyakin et son ourse Tima signalés en Corse et dans le Pas-de-calais

En cette fin d’année 2016, le dresseur Biélorusse Pavel Vyakin s’offre un séjour en France pour exhiber son ourse Tima, âgée de 21 ans, dans plusieurs Festivals.

[fbvideo link= »https://www.facebook.com/lafranceditstopauxcirquesavecanimaux/videos/1235662039798934/ » width= »450″ height= »380″ onlyvideo= »1″]

Du 7 au 11 octobre 2016, ils se produiront à SARROLA-CARCOPINO pour la Sixième édition du Festival International du Cirque de Corse.

Du 14 au 16 octobre 2016, ils seront à BASTIA pour la Sixième édition du Festival International du Cirque de Corse.

Enfin, ils se rendront dans le Pas-de-calais du 10 au 13 novembre 2016, à LONGUENESSE, pour la Huitième édition de Longuenesse Générosité.

 

ACTION TERMINEE – MERCI POUR VOTRE MOBILISATION

 

12987128_10153940650150049_347646493362816797_n

© Merci à La France dit STOP aux cirques avec animaux pour la vidéo et ce signalement.