Parc Saint Paul : Stop aux spectacles de fauves !

Depuis plusieurs années, le parc Saint Paul, parc de loisirs proposant 44 attractions pour toute la famille, accueille également des spectacles mettant en scène des animaux sauvages captifs. Cette année, le spectacle s’intitule Apache, le roi lion et ses 9 lionnes.

L’association One Voice a décidé de porter plainte contre les responsables du parc Saint-Paul qui proposent ce spectacle animalier et dont le dresseur (Kid Bauer) propose aux enfants d’être pris en photo avec un petit tigre blanc sur leurs genoux contre un billet de 10 € à la fin de la représentation (cf. article du Parisien du 9 mai 2019).

Alertée par plusieurs visiteurs du parc choqués d’y voir des animaux sauvages exploités, AVES France a décidé de lancer une campagne de i-boycott, comme nous l’avions déjà fait pour Nigloland. Dans le cas présent, nous dénonçons le mélange des genres, puisque les visiteurs du parc Saint Paul viennent dans ce parc de loisirs pour divertir leurs enfants et profiter des attractions proposées par le parc. Ils ne viennent ni au zoo pour y voir des animaux, ni au cirque pour y voir un spectacle. Rien ne peut justifier la présence des fauves dans le parc, qui par ailleurs propose un nouveau spectacle particulièrement adapté aux enfants, Bubble World ou l’art subtil des bulles de savon, qui fascine à tous les âges, sans exception !

Aussi, nous demandons au parc Saint Paul de mettre un terme à l’exploitation d’animaux sauvages captifs en arrêtant tout spectacle avec animaux et invitons le grand public à boycotter le parc aussi longtemps qu’il proposera ces spectacles. Pour participer à la campagne, il suffit de s’inscrire sur le site i-boycott et de soutenir notre action : https://www.i-boycott.org/campaigns/contre-l-exploitation-de-fauves-au-parc-saint-paul-dans-l-oise 

AVES France rappelle qu’un sondage IFOP de 2019 montre que 67% des Français sont favorables à l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques (source : 30 Millions d’Amis), comme en 2018(source : 30 Millions d’Amis).

© Photo : pixabay

Coup de projecteur : projet mares de Hwange

Pour la deuxième fois, AVES France a décidé de soutenir le projet mares de Hwange, porté par Michel Buenerd.

Le but ? Eviter l’hécatombe de 2005, année de sécheresse qui avait conduit à l’assèchement des mares du parc, provoquant la mort de milliers d’animaux.

Grand comme deux départements français, l’immense parc de 14000 km2 héberge quatre espèces de mammifères en danger de disparition sur la liste rouge de l’UICN (Rhinocéros noir, Lycaon, Guépard et Lion) ainsi qu’au moins 30000 éléphants. C’est un magnifique sanctuaire de biodiversité pour la faune d’Afrique australe, un des plus riches d’Afrique. Au total 107 espèces de mammifères et 433 espèces d’oiseaux y sont présentes dont certaines parmi ces dernières sont endémiques des biomes régionaux.

Pendant la saison sèche, les mares naturelles du parc doivent-être approvisionnées par pompage de la nappe aquifère pour abreuver les animaux.

Ce projet, lancé en 2010, nous tient à coeur et c’est pourquoi nous lui avons attribué cette année un soutien symbolique de 500€. Nous vous invitons à en apprendre plus sur le site qui lui est consacré : http://michel.buenerd.pagesperso-orange.fr/Hwange/projet/Hwange_phase_2.html

male African elephant drinking in a waterhole Hwange National Park, Zimbabwe

male African elephant drinking in a waterhole Hwange National Park, Zimbabwe

© photo : vladislav333222 – Fotolia

AVES France envoie 1500 euros pour soutenir 3 projets de protection animale

Grâce à vos dons, l’association AVES France a pu une nouvelle fois soutenir 3 projets de protection animale qui nous tenaient à coeur, qui nous semble prioritaires et en lesquels nous avons une grande confiance.

Le premier, vous le connaissez déjà, puisqu’il s’agit de l’Andean Bear Foundation qui fait du très bon travail pour la conservation des ours à lunettes en Amérique du Sud. Bubu, un ourson orphelin, mascotte de la fondation a d’ailleurs été réintroduit dans son milieu naturel en juillet 2012. AVES France, qui soutient depuis plusieurs années ce projet renouvelle sa confiance en envoyant un don de 500 euros.

 

La deuxième association ne vous sera pas non plus inconnue, puisqu’il s’agit du Bornean Sun Bear Conservation Centre, qui s’occupe des ours malais. Nous vous parlons également de ce centre de conservation depuis quelques années et nous sommes heureux de pouvoir également leur envoyer un don de 500 euros pour les aider à poursuivre leurs missions.

Peut-être ne connaissez-vous pas la troisième association. Je dois avouer que je n’en avais pas entendu parler avant que Sylvie Cardona, co-fondatrice d’AVES France ne m’en parle et prêche pour cette cause. Et elle a eu raison. Il s’agit de l’association Le Pic Vert, qui vient en aide avec un collectif d’associations à la faune sauvage menacée au Zimbabwé. Rhinocéros noir, lycaon, guépard, lion et des milliers d’éléphants ont besoin d’eau pour survivre à l’intérieur d’un parc de 14000 km2.

« C’est un magnifique sanctuaire de biodiversité pour la faune d’Afrique australe, un des plus riches d’Afrique. Au total 107 espèces de mammifères et 433 espèces d’oiseaux y sont présentes dont certaines parmi ces dernières sont endémiques des biomes régionaux. Mais pendant la saison sèche les mares naturelles du parc doivent être approvisionnées par pompage de la nappe aquifère pour abreuver les animaux. L’assèchement total des mares pendant l’année 2005 a été une tragédie au cours de laquelle des milliers d’animaux sont morts de soif. »

Le collectif propose ainsi de parrainer des mares pour qu’ils puissent installer des forages et les entretenir pour éviter les assèchements. Ce projet nous a semblé important et a également reçu la somme de 500 euros. 

Nous vous invitons à en découvrir plus sur ce site : http://michel.buenerd.pagesperso-orange.fr/Hwange/projet/Hwange_phase_2.html

Encore une fois, ces dons n’auraient pas été possibles sans votre soutien. Merci à tous !