Groupe de travail ministériel « bien-être des animaux dans les cirques » : Nos associations de protection animale contraintes de partir.

« Nous refusons d’être cantonnés à un rôle de quasi figuration ! »

Le ministre de la Transition écologique et solidaire a souhaité mettre en place des groupes de travail concernant la captivité de la faune sauvage (zoos, cirques, spectacles, élevages de visons). Suite aux différentes concertations, 20 mesures seront annoncées cet été.

Dans ce contexte, nos organisations ont été invitées à travailler au sein de la Commission nationale des professions foraines et circassiennes (CNPFC) sur la question du bien-être animal dans les cirques. Nous avons participé assidûment aux réunions qui ont déjà eu lieu.

Force est de constater le parti pris de ce groupe de travail, notamment avec une composition déséquilibrée des collèges villes et vétérinaires :

  • aucune ville opposée aux animaux dans les cirques ne participe
  • aucun vétérinaire défendant la position officielle de la Fédération des Vétérinaires Européens ne participe
  • attaques répétées contre nos représentantes d’organisations
  • ordres du jour décidés unilatéralement et ne laissant pas place à l’expertise des associations.

Dans un courrier en date du 16 mai 2019 adressé au Ministre d’Etat, nous avons fait part de notre interrogation sur « l’utilité de notre participation au sein de ce groupe de travail ». Nous avons demandé « que de réels changements soient opérés au sein du groupe de travail, qui se doit de refléter tous les points de vue et positions, de laisser chacun des collèges faire des présentations et de traiter ouvertement l’ensemble des questions». La veille au soir de la réunion d’aujourd’hui, nous avons reçu une réponse du ministère de la transition écologique et solidaire qui est floue et qui n’accède pas à nos demandes.

Nous avions déjà écrit le 9 avril 2019 au président de la Commission qui n’avait pas pris la peine de nous répondre.

Nos associations demandent l’interdiction de la présence des animaux sauvages dans le cirques et les spectacles (montreurs d’ours notamment). Nous ferons des propositions détaillées et argumentées au ministre de la Transition écologique et solidaire, mais nous sommes contraints de quitter ce groupe de travail qui n’est qu’un simulacre de pluralisme !

AVES France & Paris Animaux Zoopolis

Photo : Ludovic Sueur / PAZ (Cirque de Rome, France, 2019)

Posted in Animaux captifs, Communiqué de presse, Infos diverses.

One Comment

  1. Pingback: Groupe de travail ministériel « bien-être des animaux dans les cirques » : Nos associations de protection animale contraintes de partir. – AVES France | Michelle, l'amie des animaux

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.