Un colloque à l’assemblée nationale contre l’exploitation des animaux sauvages dans les spectacles !

Lundi 12 novembre 2018 : retenez cette date car c’est historique.

C’est ce jour qu’aura lieu le colloque à l’assemblée nationale contre l’exploitation des animaux sauvages dans les spectacles, organisé par nos amis de Paris Animaux Zoopolis et la députée Claire O’Petit.

AVES France y parlera évidemment des spectacles des montreurs d’ours et de loups, et c’est pourquoi nous vous invitons toujours à signer et à partager notre pétition, qui a déjà atteint 84.000 signataires :
https://www.mesopinions.com/petition/animaux/montreurs-loups-mettons-terme-exploitation-animaux/44785

Les inscriptions sont ouvertes par mail en mettant en objet « COLLOQUE ASSEMBLEE NATIONALE » avec votre nom, prénom, date et lieu de naissance, pays si ce n’est pas la France.

Programme :

Introduction de la députée Claire O’Petit.
Introduction de la présidente de Paris Animaux Zoopolis Amandine Sanvisens.

LE DIAGNOSTIC
Les besoins fondamentaux des animaux sauvages
Elise Huchard, éthologue, vétérinaire, chargée de recherches en écologie comportementale CNRS, Médaille de bronze du CNRS 2017.

Les troubles du comportement provoqués par la captivité
Monique Bourdin, docteure vétérinaire comportementaliste, ancienne chargée d’enseignement et de consultation en troubles du comportement dans les écoles vétérinaires de Maison-Alfort et de Lyon.

Ce que la captivité des animaux sauvages révèle de notre société
Astrid Guillaume, sémioticienne, maîtresse de conférences à l’université Paris Sorbonne.

La fin des animaux sauvages dans les spectacles : l’exemple de l’Autriche
Jérôme Ségal, historien des sciences, maître de conférences à l’Université Paris IV Sorbonne.

L’ABOLITION
En finir avec les delphinariums
Christine Grandjean, présidente de C’est Assez.

Sortir la France du Moyen-Age
Christophe Coret, président d’AVES France.

Mettre un terme à la captivité des animaux sauvages de divertissement
Amandine Sanvisens, présidente de Paris Animaux Zoopolis.

Amorcer une transition : l’exemple de Strasbourg
Christel Kohler, Adjointe au Maire de Strasbourg.

LES ENTREPRISES
Du dressage des fauves à l’Ecocirque
Sandrine et André-Joseph Bouglione, Ecocirque.

Le cirque traditionnel sans animaux
Alexandra Roncalli, cirque Roncalli France.

Conclusion de la députée Claire O’Petit.
Plus d’infos :
Posted in Animaux captifs and tagged , .

3 Comments

  1. Il est temps que cela soit interdit une fois pour toute. Laissez ces animaux en liberté SVP.
    Quelle souffrance pour eux d’être dressés et enfermés, pitié pour eux.Merci

  2. 100/100 d’accord pour que finissent toutes les cruautés infligées aux animaux , surtout les mammifères comme nous ,,qui tremblent quand ils ont froid ,hurlent quand ils ont mal, subissent supportent jusqu’à la mort la loi des hommes inconscients;

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.