COVID-19 : Profitons du report des fêtes médiévales pour interdire les montreurs d’ours et de loups en France.

Dans un communiqué de presse en date du 17 avril 2020, le gouvernement a annoncé avoir porté « un amendement pour inscrire dans le budget rectificatif voté en première lecture par l’Assemblée nationale vendredi 17 avril un accompagnement financier de 19 millions d’euros des parcs zoologiques, cirques et refuges au titre de l’alimentation et des soins prodigués aux animaux. »

Si nous ne pouvons que saluer ce soutien aux refuges qui accueillent des animaux sauvages, nous nous interrogeons sur la stratégie à long terme du ministère de la transition écologique et solidaire, puisque l’annonce des 20 mesures prioritaires qui avaient été promises lors du lancement de la mission ministérielle sur le bien-être des animaux sauvages captifs en avril 2019 a été reportée sine die

Aujourd’hui, alors que la majorité des fêtes médiévales prévues en 2020 a été reportée, nous demandons au gouvernement d’annoncer l’interdiction des spectacles d’ours et de loups, avant que les organisateurs ne signent de nouveaux contrats pour la saison 2021.

Pour nous y aider, nous vous invitons à envoyer ce message sur Twitter (click to tweet ⬇︎)

#COVID19 : Profitons du report des fêtes médiévales pour interdire les montreurs d'#ours et de loups. @Elisabeth_Borne, @EmmWargon, @gouvernementFR, soutenez les refuges et offrez une nouvelle vie aux #animaux sauvages captifs ! Cliquez pour tweeter

Si vous n’avez pas encore de compte Twitter, c’est l’occasion d’en créer un (c’est gratuit et ça ne prend que quelques secondes).

 

 

 

Posted in Animaux captifs.