Cirque de Madrid à Decize : l’administration ne répond pas

Il y a quelques jours, nous avons signalé à la DDT et à la DDCSPP de la Nièvre, l’arrivée du cirque de Madrid à Decize, en demandant, comme d’habitude, que l’administration vérifie les certificats de capacité.
Nous étions d’autant plus inquiets que certains membres de ce cirque avaient fait l’objet d’une interpellation par les gendarmes, en juillet dernier, dans un autre département, pour une affaire non liée aux animaux.,
Pas de réponse.
Nous apprenons par voie de presse (le Journal du centre) qu’un jeune lion s’est échappé du cirque, le vendredi 25 septembre, et on nous confirmera sur place, que les gendarmes ont été alertés. Le jeune lion a pu être récupéré, sans autres dommages.
Enfin, dernier rebondissement, le maire de Decize décide de porter plainte contre le cirque pour « stationnement illégal ». Alors évidemment, c’est bien peu de choses (que le cirque demeure encore à Decize au-delà de son autorisation) si l’on songe au fait qu’un animal sauvage s’est échappé 2 jours auparavant. Cela aurait pu avoir des conséquences dramatiques aussi bien pour les habitants présents ce jour là que pour l’animal. Disons que c’est mieux que rien…
Les services de la Nièvre ne répondent jamais à nos sollicitations, ni pour nous confirmer leurs contrôles, ni d’ailleurs pour nous signifier que rien n’est fait pour x raisons (manque de temps, de personnel, d’intérêt…).
Nous les prévenons pourtant systématiquement lors des passages de cirques. Les communes qui accueillent ces cirques ne sont d’ailleurs pas plus vigilantes ni concernées par le problème de l’utilisation ds animaux sauvages captifs aux seules fins de « divertir » le public.
Peut-être faudra-t-il qu’un accident plus tragique ne survienne pour qu’élus et administration prennent enfin leurs responsabilités ?

SUNP0042

SUNP0044

photos : aves france

photos : aves france

EDIT du 2 octobre : reportage de France 3 Bourgogne : des employés du cirque ont menacé un journaliste du journal du centre à Decize !!

#COP21 : AVES France entre dans la danse et soutient la coalition climat 21

Nous en avions discuté lors de la dernière assemblée générale d’AVES France : il nous semblait indispensable de participer aux évènements qui se produiront en France avant et pendant la Conférence des Parties (COP21) qui aura lieu cette année à Paris.

C’est chose faite : AVES France vient d’officialiser son soutien à la coalition climat 21.

Nous invitons nos membres à s’inscrire sur le site : http://coalitionclimat21.org afin de pouvoir suivre tous les évènements à venir.

Appels à mobilisation pour 2015 :

  • Les 26 et 27 septembre, à Paris, dans nos régions et dans le reste du monde, mobilisons-nous pour soutenir et mettre en valeur les initiatives citoyennes permettant de lutter contre le changement climatique et d’impulser une transition énergétique.
  • Le 29 novembre, retrouvons-nous dans les rues de Paris et dans les villes du monde entier afin de faire entendre nos voix pour une action ambitieuse face au changement climatique. En ce week-end précédant le début des négociations, prenons de l’avance sur les représentant-e-s politiques et affirmons haut et fort nos revendications, de l’alimentation aux emplois, de l’énergie à l’éradication de la pauvreté.
  • Pendant les deux semaines de la COP, les actions se multiplieront, particulièrement à Paris.
  • A partir du 5 décembre, un grand espace de convergence, de débats et de mobilisation sera ouvert à toutes celles et ceux qui souhaitent prendre part aux actions citoyennes et contribuer aux alternatives au changement climatique.
  • Le 12 décembre, venez à Paris et rejoignez la mobilisation de masse pour marquer un temps fort après deux semaines rythmées par la montée en puissance des diverses actions. Unissons-nous pour montrer la force de notre mouvement et envoyer un signal clair en faveur d’un avenir meilleur, plus respectueux de l’environnement, et plus juste pour tou.te.s.

Nous espérons que vous serez nombreux à vous joindre à nous pour ces manifestations.

Montreurs d’ours : une liste de diffusion pour signaler les spectacles !

bearChers adhérents, chers sympathisants,

Afin d’améliorer notre communication sur les spectacles de montreurs d’ours, nous allons solliciter votre aide.

Nous venons de créer une liste de diffusion à laquelle nous vous invitons à vous inscrire en envoyant un mail vide à :

sos_ours-subscribe@aves.asso.fr

Vous recevrez un message automatique auquel il faudra répondre pour confirmer votre inscription. Cela permet d’éviter le spam.

Vous inscrire à la liste ne vous engage à rien et vous pourrez vous désinscrire en envoyant un autre message vide à sos_ours-unsubscribe@aves.asso.fr

L’idée est de créer une communauté avec les plus actifs d’entre vous. Les inscrits pourront échanger leurs idées entre eux en envoyant des mails à la liste sos_ours@aves.asso.fr, dénoncer les spectacles pour que nous puissions les relayer sur le site, avertir les autres en cas de réponse, organiser des actions sur le terrain etc. En résumé, cela doit nous permettre de communiquer mieux, plus vite, et d’améliorer nos actions contre les spectacles de montreurs d’ours, car il y en a de plus en plus !

Désormais les messages sont modérés afin que la liste ne soit pas envahie par des messages hors sujets. Par contre, tout le monde, même les non-inscrits, peuvent nous envoyer des alertes via l’adresse : sos_ours@aves.asso.fr

N’hésitez pas à nous poser vos questions si ce n’est pas clair !

Christophe

Consultation publique sur le cormoran : participez

Le cormoran est protégé au titre du régime général de protection de toutes les espèces d’oiseaux visées à l’article 1er de la directive 2009/147/CE relative à la conservation des oiseaux sauvages.
Conformément au code de l’environnement il est toutefois possible de déroger à l’interdiction de destruction des spécimens pour prévenir :
– des dommages importants aux piscicultures en étang ou la dégradation de la conservation des habitats naturels que ces dernières peuvent contribuer à entretenir ;
– les risques présentés par la prédation du grand cormoran pour les espèces de poissons protégées ainsi que pour celles pour lesquelles des indications suffisantes permettent d’établir que l’état de conservation de leur population est défavorable, prévenir des dommages importants aux piscicultures.
Ces dérogations peuvent être accordées par les préfets des départements dans lesquels ont été constatés des dégâts sur les piscicultures ou les eaux libres. Les quotas départementaux dans les limites desquelles celles-ci peuvent être octroyées tiennent compte de l’évolution constatée de la population de cormorans.

La consultation est ouverte du 9 juillet au 31 juillet 2015.

Il s’agit encore une fois d’accorder des dérogations pour une espèce protégée ! Une fois de plus avec des arguments bidons : on veut protéger les poissons « protégés » du grand méchant cormoran lui-même « protégé ». Toujours aucune connaissance de l’écologie dans les préfectures.
Ici, nous nous concentrerons sur les quotas pour une large zone couvrant la Nièvre bien sûr (900) mais aussi l’Allier (900) et la Saône et Loire (1550).

A vos claviers ! C’est ici.

Ours à lunettes : Cosanga retrouve la liberté !

CosangaVous l’aviez connue toute petite. Cosanga était alors une jeune ourse à lunettes orpheline. Confiée à Andean Bear Foundation, elle allait pouvoir bénéficier d’un programme de réhabilitation pour retrouver, un jour, la nature sauvage.

10628305_764067253631848_8243211146566164126_n Dès le départ, nous avons pu compter sur le soutien de Lush, qui a contribué à hauteur de 10.000€ au sauvetage de Cosanga.

Clic-Animaux nous a également permis de compléter notre aide.

Car le ministère de l’environnement équatorien a imposé des travaux de rénovation dans l’enclos de réhabilitation des ours. Cosanga a été placée au zoo de Banos pendant qu’Andean Bear Foundation effectuait, dans l’urgence, ces travaux.

10603465_773195202719053_529823491031323672_n

 De retour au centre de réhabilitation, Armando et son équipe ont appris à Cosanga à se nourrir pour qu’elle puisse se débrouiller seule par la suite. Et elle a bien grandi notre chère oursonne.

10517639_10203130009067247_3653593049379867225_oHier, le mardi 1er juillet, au terme de ce long processus d’apprentissage, Cosanga a été équipée d’un collier GPS et a été relâchée dans son milieu naturel.

Nous en profitons une nouvelle fois pour saluer l’excellent travail d’Andean Bear Foundation et souhaitons une bonne route et une longue vie à Cosanga.


 


 

Début 2016, Armando nous a appris une bien triste nouvelle. Cosanga a croisé la route d’un mâle qui l’a tuée. Toute l’équipe d’AVES France tient à le remercier pour son travail et lui renouvelle sa confiance. La nature est parfois cruelle et il nous faut aussi l’accepter. 


Bearz : les bracelets éco-solidaires pour sauver les ours…

AVES France a lancé en juin 2015 une gamme de bracelets éco-solidaire en bois et en coton ciré. Ces bracelets sont vendus 10€ et l’intégralité des bénéfices est reversée à des projets de protection ou de conservation des espèces menacées.

SOLDES 2017 :

-25% sur toute la boutique* avec le code « soldes » à appliquer dans votre panier !

http://www.bearz.org

(*hors dons et adhésions)

Découvrez les bracelets éco-solidaires Bearz sur http://www.bearz.org

Nos bracelets permettent de soutenir des actions pour l’ours polaire, l’ours brun, l’ours à lunettes, l’ours à collier, l’ours malais, mais aussi le lynx, le singe et le loup.

Je vous invite à découvrir le projet Bearz sur www.bearz.org. 873 bracelets ont été vendus à ce jour, ce qui représente plus de 4800€ pour les associations partenaires !

Nouveaux bracelets Bearz

  • Chaque bracelet éco-solidaire vendu 10€ nous permet de reverser 5€ à une association partenaire.
  • Portez fièrement votre bracelet Bearz et recrutez d’autres ambassadeurs.
  • Suivez les projets des associations partenaires grâce à la newsletter et au site dédié Bearz.org
  • Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux.

Découvrez les bracelets éco-solidaires Bearz sur http://www.bearz.org

En créant une communauté mondiale, nous espérons collecter suffisamment d’argent pour participer activement à la conservation de ces espèces menacées, en toute transparence. Nous ne faisons aucun bénéfice. Tous les coûts sont présentés sur le site et nous mettrons régulièrement à jour le nombre de bracelets vendus pour chaque espèce.

Bourgogne : participez aux consultations publiques

Eau et Biodiversité
– Un document a été ajouté sur la consultation Projet d’arrêté
portant désignation du site Natura 2000 vallées de la Cure et du Cousin dans le Nord Morvan (zone spéciale de conservation). Cliquez sur le lien ci-après pour accéder à cette consultation :

http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=article&id_article=1017

– Un document a été ajouté sur la consultation Projet d’arrêté
portant désignation du site Natura 2000 cavités à chauves-souris en
Bourgogne (zone spéciale de conservation). Cliquez sur le lien ci-après pour accéder à cette consultation :

http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=article&id_article=1016