Des dessins pour Valentin : les enfants contre la captivité des ours !

Expliquer aux enfants ce qu’est la captivité des animaux, leur apprendre l’empathie et le respect des êtres vivants est essentiel.

En tant qu’association de défense des animaux sauvages et luttant contre les spectacles ayant recours à des animaux sauvages captifs, AVES France lance un concours de dessins, avec Paris Animaux Zoopolis. Nous invitons petits et grands à participer à l’opération « Un dessin pour Valentin ». Choisissez un ours parmi les ours exploités en France et créez votre dessin ou votre composition (scrapbooking / créacollage). Vous pouvez montrer cet ours dans la situation que vous souhaitez, faire un parallèle entre la captivité et la liberté… laissez simplement votre créativité s’exprimer ! Vous pouvez également ajouter un slogan et la mention #UnDessinPourValentin et #ExigeonsUneLoi.

Publiez ensuite vos créations sur : 

  • Twitter avec le hashtag #UnDessinPourValentin #ExigeonsUneLoi @aves_france @ParisZoopolis @Elisabeth_Borme @Min_Ecologie
  • Facebook avec le hashtag #UnDessinPourValentin #ExigeonsUneLoi et publié dans notre album partagé https://www.facebook.com/pg/AvesFranceAsso/photos/?tab=album&album_id=2277036405723178
  • Vous pouvez nous envoyer votre création par mail à : undessinpourvalentin@aves.asso.fr
  • Si vous préférez, envoyez-nous vos créations par courrier :
    AVES France – 68E rue soeur Marie Ernestine – Sente de la Montagne – 76000 ROUEN

Les originaux qui nous parviendront seront ensuite envoyés au Ministère de la transition écologique et solidaire dans le but de montrer la mobilisation citoyenne contre l’exploitation des animaux sauvages dans les cirques et les spectacles itinérants.

Tout le monde peut participer (enfants et adultes) et certains d’entre vous recevront même un cadeau (bracelet Bearz, livre Le voyage d’Oregon, anciens numéros de notre revue A un poil d’ours…). 

Posted in Animaux captifs, Infos diverses and tagged .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.