Pétition contre la venue de l’ours Valentin aux Médiévales du Malzieu-Ville en 2019

Pour signer la pétition : https://www.mesopinions.com/petition/animaux/contre-presence-montreur-aux-medievales-malzieu/63609

Cette année encore, Lucien Trebuchon, le responsable du Comité d’animation du Malzieu-Ville, a fait le choix d’inviter le montreur d’ours Frédéric Chesneau (Cie ATCHAKA) lors de la fête médiévale qui se tiendra du 30 mai au 2 juin 2019.

L'an dernier, ce dresseur a sillonné les routes de France avec Valentin, son ours noir. Cet ours a parcouru plus de 16.000 kilomètres dans sa remorque, pour divertir le public des fêtes médiévales. Pour justifier l'exploitation de son ours, ce dresseur se fait volontiers passer pour un "sauveur d'ours" aux yeux du public, racontant avoir sauvé Valentin d'une mort certaine, puisqu'il serait né dans une ferme d'élevage le destinant à la chasse ou au commerce de la fourrure. Sauf que Valentin est né dans un zoo au Texas et qu'il a été élevé au biberon... De plus, qui pourrait se qualifier de "sauveur d'ours" tout en condamnant un animal à cette vie de saltimbanque, aux antipodes de ses besoins naturels et du comportement normal de son espèce ?

L’association AVES France milite pour que cette pratique soit abolie dans notre pays. Plusieurs députés sensibles à la cause animale ont récemment questionné le ministère de la transition écologique et solidaire sur le sort réservé à ces ours de spectacles, qui devraient normalement pouvoir bénéficier, lors des périodes d’itinérance, d’un espace plus adapté à leurs besoins et décrit dans l’arrêté du 18 mars 2011.

  • 24 mètres carrés dans le cas des animaux d'une longueur supérieure à 2 mètres ;
  • 12 mètres carrés dans le cas des animaux d'une longueur inférieure à 2 mètres.

Pourtant, une exception a été ajouté dans ce texte règlementaire, permettant aux montreurs d’ours de maintenir leurs animaux jusqu’à 4 jours dans une remorque :  

« Les dispositions précitées relatives aux caractéristiques des installations intérieures et extérieures ne s’appliquent pas aux établissements dont les périodes itinérantes n'excèdent pas quatre jours à compter du départ des animaux des installations fixes jusqu'à leur retour.»

 

Même au Ministère de la transition écologique et solidaire, on reconnaît que ces spectacles posent un problème...

Dans les réponses aux questions écrites n°7172 et 9386 déposées par Hubert Wulfranc et Claire O’Petit, le Ministère de la transition écologique et solidaire a reconnu que : « L'utilisation de ces animaux dans un tel contexte n'est souvent pas justifiée sur le plan pédagogique, ni artistique et donc non conforme à l'article 3-II de l'arrêté du 18 mars 2011 » et qu’« au regard de la préoccupation croissante de la société sur la place des animaux sauvages dans les établissements itinérants, il est envisagé de lancer une réflexion sur l'évolution de cet arrêté ».

Le Ministère considérant que l’utilisation des ours n’est pas conforme à l’article 3-II de l’arrêté du 18 mars 2011, nous vous demandons, madame la Préfète, de ne pas autoriser ce spectacle lors des Médiévales du Malzieu-Ville. Nous sollicitons également monsieur le Maire du Malzieu-Ville et monsieur Trebuchon, de bien vouloir renoncer au spectacle du montreur d'ours.

Pour signer la pétition : https://www.mesopinions.com/petition/animaux/contre-presence-montreur-aux-medievales-malzieu/63609

Vous pouvez également joindre la mairie (merci de rester courtois) : 

Tél. : 04 66 31 70 25
Mail : secretariat@lemalzieu.fr
Mail : mairie.malzieu@wanadoo.fr

Posted in Animaux captifs and tagged , , .

2 Comments

  1. Ces spectacles devraient être interdit ,ce pauvre ours,qui reste dans une roulotte quand il fait chaud manque d’espace et sa piscine (énorme lol ) son bain de pied ,et tous les kilomètres qu’il fait dans sa roulottes pour aller dans une autre ville.
    Ce n’est pas ca place vivement une loi pour interdire tout ca

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.