Résumé Assemblée Générale 2018

Assemblée Générale du 24 février 2019
Exercice 2018 – version publique résumée

Présentation du bilan par Christophe CORET, Président d’AVES France.

Fin 2018, nous étions 224 adhérents à jour alors que nous n’étions que 151 en 2017 et 91 en 2016. Notre nombre d’adhérents continue d’évoluer,  ce qui prouve que nous avons raison de nous focaliser sur des actions différentes ou complémentaires des autres associations. 

Le montant des adhésions en 2018 est de 2253€. Le montant total des dons collectés est de 22.288,79 €. 


 

Résumé des sujets abordés :

Montreurs d’ours :
Les actions menées ne portent pas suffisamment leurs fruits. Nous avons contacté les députés par mail et deux questions écrites ont été publiées par des députés, auxquelles le ministère a répondu. Le ministère a indiqué dans sa réponse que les spectacles de montreurs d’ours n’avaient pas de visée pédagogique et/ou artistique. La question de la poursuite de l’action se pose par une relance des députés et/ou l’envoi d’un courrier aux sénateurs. Se pose également la question de la pertinence de l’envoi de lettres au Ministère, restées sans réponse à ce jour.
Nous décidons de continuer d’envoyer des courriers au Ministère afin d’être visibles et de participer à une future consultation sur l’arrêté de 2011. Il est également acté d’envoyer un courrier avec la brochure et de coopérer avec Cap afin de déterminer la meilleure stratégie d’approche. Sur la base de la réponse du Ministère aux questions écrite des députés, une autre action possible est, en cas de spectacle de montreurs d’ours, d’envoyer un courrier au Préfet demandant l’interdiction du spectacle car il ne répond pas aux conditions de l’arrêté. AVES France a également signé un courrier de Code Animal afin de faire partie des commissions à venir sur le bien-être animal.
La seule dénonciation des spectacles ne suffisant pas, la diffusion des vidéos a permis une meilleure prise de conscience. Nous poursuivrons nos actions pour obtenir une meilleure prise de conscience de la problématique par les élus, le public et le législateur.

L’ours brun dans les Pyrénées et biodiversité en Ariège :
AVES France a co-financé en 2017 un processus de dialogue autour de la biodiversité en Ariège. En 2018, Stephan Carbonnaux a effectué des conférences, notamment au Museum du Havre. Florent Antras a réalisé des conférences dans quelques écoles locales. Le Parc d’Ariège est intéressé pour continuer le processus de dialogue autour de la biodiversité. Cependant, le sujet est en stand by avec l’arrivée d’un nouveau Président, suite au décès d’André Rouch. Stéphan continue de chercher avec qui continuer le processus et sous quelle forme. Un des objectifs est de rendre le projet plus visible.

Conférence IBA en Slovénie 

La conférence sur les ours, organisée en septembre 2018 par IBA, a été l’occasion de rencontrer des spécialistes du monde entier sur la question de la cohabitation avec les ours.  La semaine a été riche en échanges et il semble indispensable de continuer à participer dans le futur à ces discussions.

CAP (convergence animaux politique) :

Aves France a apporté un certain nombre de contributions l’année dernière et a lancé une collection de bracelets pour le financement de CAP. CAP permet de faire passer des messages et de travailler autrement sur les sujets portés par notre association. Il faut continuer à apporter des propositions sur les sujets prioritaires (notamment l’ours et le loup). La collaboration avec CAP continue.

La Journée mondiale pour sauver les ours :

Le spectacle a été bien accueilli et a permis de nouer des contacts avec des personnes intéressées pour des représentations. La collaboration avec le photographe Jimmy Beunardeau a été fructueuse. Nous avons aussi eu l’occasion de rencontrer Marie-Christine Chappe qui a tenu le stand pour l’association de Patrick Rouxel. 

Le loup :

Une plainte a été déposée par plusieurs associations tandis que le préfet coordinateur a relevé le plafond. Actuellement, il n’y a pas de réel suivi scientifique sur le terrain hormis l’ONCFS ce qui ne permet pas de contrer les chiffres établis. Il est difficile d’avoir une présence physique continue sur le terrain et il n’y a pas suffisamment d’associations sur le sujet. Il n’ y a également pas de levier sur les moyens de prévention alors que la France est actuellement davantage dans une logique d’indemnisation.

Il faudrait mettre en place du lobbying sur les règles d’indemnisation et il y a actuellement peu de solutions techniques proposées aux éleveurs, le financement des moyens de protection étant également peu adapté. La question de proposer un financement à travers les programme LIFE s’est posée. La technologie pourrait aider mais le cœur du problème reste l’acceptation sociale du loup. Il faut du temps et de la disponibilité pour rencontrer les éleveurs et passer outre leurs craintes.

Activités bureau local Nièvre :

Sylvie connait une période professionnelle chargée et il lui reste peu de temps à dégager pour l’association d’autant plus qu’il n’y a pas de bénévole associé dans le département, ni de lieu d’accueil. Sylvie participe à l’Appel des Coquelicots ainsi qu’au Collectif 58 pour le Climat. A noter qu’AVES France participera aux Marches sur le climat également à Paris et/ou Rouen. Du matériel de communication sera partagé entre nous afin de rendre l’association visible (drapeaux AVES France, costume d’ours polaire…). Une projection-débat sur le thème de la forêt est prévue à Nevers le 8 avril. 

Consultations Publiques

Les consultations publiques restent difficiles à trouver. Le système de veille ne fonctionne pas de manière efficace. Il y a un travail important de pédagogique car les contributeurs ne se repèrent pas suffisamment dans le système de réponse aux consultations publiques et il n’existe pour l’instant aucune possibilité de simplifier davantage le process. Christophe va demander l’appui de Frédéric pour les consultations publiques.

Spectacle Papouk

Quelques dates sont prévues dans les écoles et Rouen Métropole a demandé 2 prestations pour Panorama XXL. L’objectif est de sensibiliser au minimum 1500 spectateurs dans l’année. 5000 livrets pédagogiques ont été imprimés (réalisation par Aurélie Khélil). Une campagne de crowdfunding a également permis de récolter les sommes nécessaires pour l’édition d’un album jeunesse qui sera publié en juin 2019. 

Mallette Blaireau

La brochure est à revoir et aucun achat n’a été effectué. L’objectif est d’investir dans 1 ou 2 mallettes et de la diffuser autour de chez nous, vérifier la demande et effectuer des tests. Si cela fonctionne, elle sera dupliquée par la suite.

Membres CA:

Daniel a démissionné de son poste de trésorier. A date, il y a 3 membres du bureau et 7 membres du CA.

Pour rappel, le siège social d’AVES France a déménagé depuis le 28 novembre 2017 et est désormais domicilié à l’adresse :

Association AVES France
68 E rue soeur Marie Ernestine
Sente de la Montagne
76000 ROUEN

Composition du bureau suite à l’assemblée générale du 18 février 2018 : 

PRESIDENT :

Christophe CORET (Rouen)

VICE-PRESIDENTE :

Sylvie CARDONA (Dornes)

 

 

SECRETAIRE :

Tiphaine MORAND (Paris)

Le Conseil d’administration est composé des membres du bureau, ainsi que de Nicole Soteau, Monique Morin, Hervé Bocquet et Frédéric Daniel. 

Posted in Assemblées Générales.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.