Consultation publique : destruction des corbeaux dans la Nièvre

Le préfecture de la Nièvre organise une consultation publique du 8 au 30 avril 2016. Merci de participer nombreux, les corbeaux sont les mal-aimés de nos campagnes.

Les observations sont à transmettre :
par messagerie à l’adresse suivant : ddt-sefb.consultation-du-public@nievre.gouv.fr
Merci de préciser dans l’objet du message le titre du projet de la décision.
par courrier à la Direction départementale des territoires – Service Eau, Forêt, Biodiversité, 2 rue des Pâtis 58000 NEVERS.

Les documents sont téléchargeables ici :

http://www.nievre.gouv.fr/consultation-du-public-r301.html?page=rubrique&id_rubrique=301&id_article=1996&masquable=OK

Ces projets portent autorisation de destruction de corbeaux freux par tirs sur les arbres d’alignement du domaine public routier départemental sur les communes de Nevers et Sermoise-sur-Loire, d’Alluy et Châtillon-en-Bazois, de Dirol, de Pouilly-sur-Loire, et de Cervon, du 30 avril au 30 mai 2016.

Parmi les arguments que vous pouvez soulever :

Le nombre de corbeaux à tirer n’est pas indiqué, il n’y a donc aucune limitation !!

Pour prévenir les chutes de branches en particulier, l’élagage des arbres en automne et le retrait des anciens nids avant février peuvent être réalisés.
L’effarouchement des colonies lors de leur installation à partir de fin février a déjà été testé sur d’autres communes, il est donc possible d’y recourir.
Pour éviter d’avoir à recourir à ces méthodes tous les ans, il est important de limiter la coupe d’arbres au bord des routes, de laisser les haies de haut jet en place, de planter des arbres dans les zones périphériques  pour fournir des zones de nidification aux oiseaux dans des lieux ne risquant pas de poser problèmes aux usagers.

source : Pixabay CC0 Public Domain

source : Pixabay CC0 Public Domain

Posted in Consultations publiques, Nièvre.

2 Comments

  1. Dans le cadre de la consultation publique relative à la destruction des corbeaux dans la Nièvre, je tiens à exprimer ceci :

    La loi biodiversité a été mise en place difficilement, afin de préserver « le Vivant » et notamment les espèces participant à la biodiversité.

    Faut-il rappeler que ce sont les activités humaines et notamment les destructions des habitats écologiques des espèces qui amènent toujours les difficultés de cohabitation. La réponse « facile » des pouvoirs publics et institutions étant généralement et de façon simpliste les abattages en masse (éradications, exterminations), serait il possible aujourd’hui de trouver une réponse, une solution dignes du XXIème siècle ?

    Envisager de préserver de grands arbres et cesser les coupes intempestives pourraient être une solution bénéficiant à de nombreuses espèces animales et végétales…
    Les corbeaux étant mal venus en ville, en campagne et maintenant au bord des routes… Une place leur sera t-elle octroyée ? Compte tenu de la pollution liées aux véhicules subie par ces nichées, ne serait-il pas plus juste que nous portions plainte pour eux.

    Serait il possible de connaître l’épaisseur des excréments de corbeaux sur les routes qui doivent sans doute être conséquentes pour devenir si dangereuses ainsi que la taille des dits corbeaux sans doute imposants pour générer de telles chutes de branches (vélociraptor ?).

    Le nombre de corbeaux à tirer n’étant pas indiqué, envisagez vous de façon très humaine…. Une extermination complète ?

    L’élagage des arbres pourrait être effectué en hiver et effectués par des professionnels et le retrait des anciens nids pourraient être réalisés avant février.
    L’effarouchement des colonies lors de leur installation à partir de fin février a déjà été testé sur d’autres communes, il est donc possible d’y recourir.

    Pour éviter d’avoir à recourir à ces méthodes tous les ans, il est vital voire essentiel pour tous, de limiter la coupe d’arbres au bord des routes (consignes pour limiter les corbeaux en ville…), et au bord des champs, de laisser les haies de haut jet en place, de planter des arbres dans les zones périphériques pour fournir des zones de nidification aux oiseaux dans des lieux ne risquant pas de poser problèmes aux usagers et aux voitures…
    https://www.lpo.fr/actualites/appel-aux-maires

    Et un autre regard sur le corbeau… : http://www.journaldequebec.com/2014/12/09/des-corbeaux-dresses-pour-retrouver-des-gens-en-foret

    Il serait stimulant que face à ces challenges, certains puissent devenir les précurseurs d’idées et de solutions avant-gardistes et pacifiques pour tous les peuples vivants,

  2. le tir aux bord des routes est inutile et dangereux et je sais de quoi je parle pour y avoir assisté à de nombreuses reprises.c’est la soit disant régulation qui est totalement à reconsidérer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.