La préfecture refuse le happening devant le zoo d’Amnéville

Le happening organisé par 269LIFE FRANCE le 6 juin pour protester contre le Tiger World et plus généralement contre les zoos, centres de détention pour animaux, est annulé.

Le refus est motivé par une soit disant « gène à la circulation » mais nous ne sommes pas dupes !!!

La préfecture refuse que cette manifestation se déroule à côté du zoo et propose un lieu à 4 kms du zoo annulant tout impact du happening.

Une nouvelle fois le droit de manifester de façon pacifique est bafoué et nous dérangeons !!! Y aurait il eu tractations, accords secrets ?

269 LIFE FRANCE explique leur décision d’annuler cet événement :

– comme indiqué ci-dessus, nous avons essuyé un refus « motivé » pour gène de la circulation de la part de la préfecture.
– précédemment, 3 militants sont allés tractés et ont fini au bout de 10 mn au poste de la gendarmerie.
« – faire venir des militants de loin, occasionne beaucoup de frais et certains n’en ont pas les moyens,
– surtout si nous nous faisons embarquer au bout de 10 mn après 4 heures de trajet aller et 4 heures retour.
– de plus, nous nous sentons responsables des militants qui nous font confiance et nous leur devons cette honnêteté et loyauté
– et pour finir, notre contact, sur place, ayant déclaré pour nous la manifestation, a vu sa famille convoquée et interrogée par la gendarmerie locale…
Nous vous laissons apprécier les moyens de pression exercées… »

Mais nous n’avons pas dit notre dernier mot ……

Pour ceux qui sont dans la région d’Amnéville une militante organise un tractage d’information pour dénoncer la maltraitance liée à ce zoo. Pour les personnes intéressées merci de contacter Tiphaine Carélie à l’aide du formulaire ci-dessous.

Merci pour votre mobilisation.
AVES FRANCE continuera ses actions contre le zoo d’Amnéville et le spectacle du Tiger World avec les associations partenaires.

ACTION TERMINEE ! MERCI POUR VOTRE PARTICIPATION !

Posted in Actions, Animaux captifs and tagged , , .

One Comment

  1. Bravo pour votre insistance, les officiels qui refusent de considérer les souffrances des animaux détenus et exploités utilisent leur pouvoir à de mauvaises fins, ils en subiront les conséquences : le public s’en désolidarise et la gendarmerie locale n’a donc rien de mieux à faire ?
    L’utopie d’aujourd’hui sera la réalité de demain.
    Honte au zoo d’Amnéville, la municipalité devrait intervenir.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.