Pour Charlie Hebdo et Fabrice Nicolino

C’est le choc. J’ai appris la nouvelle sur mon lieu de travail, j’ai dû relire trois fois la dépêche pour réaliser, me convaincre que ce n’était pas une sinistre erreur.
Charlie Hebdo, l’un des rares journaux libres, un vivier où travaillent des gens talentueux à la plume féroce mais lucide.
Et cet attentat lâche, s’attaquer à des journalistes, des dessinateurs, des salariés qui n’ont commis d’autre crime que d’écrire et penser librement.

Une pensée pour ceux qui sont tombés, Cabu, Wolinski, et d’autres. A l’heure où j’écris, le bilan fait état de 12 personnes décédées, d’autres gravement blessées.

Parmi elles, Fabrice Nicolino. J’ai autant d’admiration et d’affection pour l’homme, le militant que pour l’écrivain. Je ne sais rien de plus que ce qu’apprend un tweet de Pascal Durand. Allez Fabrice, accroche-toi !

Et en attendant…

original.77514.demi

EDIT du 8 janvier : le site Reporterre donne des nouvelles de fabrice.

Posted in Billet d'humeur.

26 Comments

  1. Je n’en peux plus de cette barbarie. Fabrice, vieux pote perdu de vue depuis tant d’années, tiens le coup, je veux te revoir en vie.

  2. Pour ce que j’en sais pour avoir parlé très rapidement à un de ses proches peu de temps après l’attentat, Fabrice a été capable de parler mais était blessé gravement… C’est l’angoisse. Vivant, il le sera toujours mais le monde a encore besoin de lui pour dire, dénoncer, se révolter.
    Et puis pensées à tous les autres, connus ou inconnus. Ce soir nous sommes tous orphelins. Surtout Fabrice, fais que nous ne le soyons pas un peu plus !

  3. Notre monde a besoin de toi Fabrice!
    De ta combattivité, de ton intelligence, de ta ténacité, de ton verbe, de ta verve, de tes mots…
    On a encore à dénoncer.

    Reviens vite!

  4. Je me joins a vous pour vous dire que le ciel est empli d’ un grand cri de souffrance animale et je crie avec eux, et j implore avec eux  » ta vie fabrice, nous est précieuse et ta personne rare ». atoubientot

  5. C’est en cherchant des nouvelles de Fabrice Nicolino que je suis tombé sur ce site que je ne connaissais pas.
    Aujourd’hui c’est le journaliste libre qui est l’espèce menacée.
    C’est dur de faire des recherches pour trouver si parmi ses connaissances de Charlie Hebdo, l’un ou l’autre est mort ou blessé.
    En dédicace d’un livre, Charb sans le savoir m’avait dessiné le portrait robot d’un de ses assassins puisqu’il m’avait dessiné une merde.

    Depuis j’ai appris que Fabrice a été sérieusement blessé aux jambes

    Courage aux survivants et aux familles et merci de faire en sorte que les journaux engagés ne soient pas parmi les espèces menacées en les achetant et les lisant

  6. Aujourd’hui nous sommes tous Charlie.
    Courage a ceux qui se battent pour leur vie et honte aux barbares qui sont responsables de ce cataclysme.
    Je suis tellement triste ce soir mais je n’ai pas envie de baisser les bras pour défendre de la voix et de la plume notre très chère liberté de penser.

    • Fabrice. On est encore figé, atterré par cet événement. On est avec toi, avec tous tes potes journalistes, dans ce combat. C’est grave ce qui s’est passé. On est tous accablés. Tu as notre soutien moral. On a besoin de toi. Tu construis depuis des années nos pensées écologistes de tous les jours. Cela me permet d’être encore plus déterminé dans mes actions (personnelles ou associatives) contre le mal sous toutes ses formes (surtout dans le domaine de l’écologie). Bon rétablissement. Reviens-nous vite malgré cette blessure vive. Tu es indispensable, Fabrice. Ne lâche rien. Toutes mes condoléances aux proches de tes amis de Charlie Hebdo. Pierre des Alpes.

  7. Quelle horreur!
    Tiens bon Fabrice ! Tu vas t’en sortir et nous écrire encore de bons bouquins. C’est grâce à ton livre sur la viande que je suis devenu vg, tu as changé ma vie! Sois fort

    • Merci à vous pour ce gentil message, qui me réconcilie un peu avec le monde. De voir tous ces gens rassemblés dans les villes, tous ces « je suis Charlie » qui fleurissent sur les blogs, ça fait du bien…

  8. Merci de ces nouvelles de Fabrice. On pense très fort à toi, et à ta famille. Remets toi vite pour continuer à éveiller les consciences. On t’attends.

  9. Je m’inquiétais pour lui… je pressentais. Merci pour ces nouvelles. Y a-t-il un moyen de lui faire passer un message ? Comme vous tous, je pense très fort à lui.

  10. Bonjour à tous,

    Les dernières nouvelles en ligne… au lien ci-dessous sur le site du journal Le Monde.
    Fabrice est vivant mais sérieusement touché. Présidente de « SOS busards » en Aveyron, je vais au niveau de mon association compiler tous les messages que je reçois pour pouvoir, une fois qu’il ira mieux, lui transmettre tous ces témoignages d’amitiés et de solidarités. Je sais que cela l’aidera. Si cela vous intéresse (ou si vous êtes en Aveyron), dites le moi.
    Profondément bouleversée comme vous tous, j’ai du mal à trouver les mots… Mais il faut que l’on continue le combat. Car celui de la libre expression est un combat de tous les jours, jamais définitivement gagné. Enseignante, c’est ce que j’ai tenté de faire passer comme message à mes élèves. Agés de 15- 17 ans, mon émotion les a touchée et a permis de provoquer chez eux une qualité d’écoute inhabituelle. Ils sont d’origines diverses (Affrique du Nord, Pays de l’Est, français de Mayotte, dont plusieurs musulmans pratiquants et « jurant sur le coran »),
    Il faut que nous soyons toujours plus forts que la haine, l’ignorance, l’obscurantisme et la bêtise.

    « Quatre blessés de l’attaque de « Charlie Hebdo » encore dans un état grave »

    http://www.lemonde.fr/societe/article/2015/01/09/quatre-blesses-de-l-attaque-de-charlie-hebdo-encore-dans-un-etat-grave_4552299_3224.html

  11. C’est avec une vive émotion que j’ai appris mercredi les graves problèmes de santé auxquels vous êtes actuellement confronté.
    Je voulais simplement vous témoigner toute ma sympathie et vous adresser mes vœux de prompt rétablissement.
    J’ai le souvenir d’une rencontre bien sympatique en 2007 à l’Ecofestival de Planguenoual.
    Vous étiez venu nous présenter bénévolement votre façon de penser lors d’une conférence sur le thème des pesticides. Depuis vous êtes resté en relation avec Jean Claude.
    Je continue à vous suivre au travers de vos livres, des interview et apprécie la pertinence de votre jugement sur notre société.
    Mêlant pertinence et impertinence!
    Aujourd’hui des élans de solidarité se sont exprimés spontanément partout non seulement en France mais dans le monde entier, donnant à cette marche un caractère historique et sans précédent.
    Un journal, c’est une idée accrochée au principe de liberté qui est la valeur première des démocraties;
    Ils refusaient tous de concert ce terrorisme ciblé qui attaque la liberté d’expression., liberté que vous défendez âprement.

    Le repos étant le meilleur remède pour un bon rétablissement, notre lieu, coincé entre la bocage breton et la mer s’est doté depuis d’une cabane dans les arbres isolée, sans aucun vis à vis .
    Si cet endroit loin des bruits de la ville vous tente, n’hésitez pas il est à vous tout le temps qui vous sera nécessaire quand vous serez rétabli.
    Et pour que Charlie vive, j’aimerais faire un don mais ne sais pas encore comment. Dites moi où sont les besoins.

    Revenez nous rapidement pour continuer à défendre ce que nous croyons juste, avec la même audace et le même enthousiasme.
    Tant qu’il y a des hommes comme vous, rien n’est désespéré.
    Florence- HERBARIUS

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.