Manifestation du Collectif du 21 Septembre pour sortir de la chasse et du piégeage

C’est finalement place Joachim du Bellay, à Paris, devant la fontaine des innocents, qu’a eu lieu la manifestation organisée ce samedi 18 octobre par le Collectif du 21 Septembre.

La Préfecture de Paris nous a contraint à changer le lieu du rassemblement seulement quelques jours avant la manifestation, mais de nombreux militants étaient tout de même présents.

AVES France a particulièrement apprécié les échanges avec les autres représentants associatifs et remercie tous les militants présents.

Cette nouvelle action prouve que le collectif prend de l’ampleur et que nous sommes dans la bonne voie. Travailler tous ensemble nous permettra, espérons-le, de nous faire entendre par l’Etat.

Rejoindre le collectif en tant que particulier : http://www.collectifdu21septembre.org/adhesion-les-particuliers/

Rejoindre le collectif en tant qu’association : http://www.collectifdu21septembre.org/candidatures-associations/

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le discours prononcé par Christophe lors de la manifestation :

 

Manifestation du Collectif du 21 Septembre

AVES France – Christophe CORET

Moi Président, j’abolirai la chasse et le piégeage. 

D’aussi loin que mes souvenirs me le permettent, je ne me rappelle pas avoir un jour entendu un candidat à la Présidentielle prononcer cette phrase. Pas même dans l’élan incontrôlable d’une anaphore. Pourquoi ? A mon avis, pas par respect des traditions ou d’une quelconque forme d’exception culturelle française. Non. Ne serait-ce pas simplement par peur ? 

Quand on regarde l’histoire des révolutions, des grands soulèvements de populations, on se dit qu’il ne vaut mieux pas chauffer des centaines de milliers, voire un million, de gens armés. Provoquer une jacquerie aurait des conséquences terribles et dans les hautes sphères du pouvoir, on pèse le poids des idées à la faveur de celui qui les défend le plus ardemment. D’un côté, nous, gentils protecteurs de la nature, défenseurs de la faune sauvage. De l’autre, un puissant lobby, organisé, capable de mobiliser en masse et d’organiser des manifestations à l’image de leur loisir, bruyantes, sanglantes, ultra-violentes, dès qu’on ose s’attaquer à leurs privilèges. Car le chasseur mécontent crie, casse, pille. La préfecture de Rouen s’en souvient. Dominique Voynet et Alain Bougrain Dubourg aussi. Nous avons tous en tête des exemples de leurs démonstrations de force. 

Alors comment, à notre tour, faire entendre nos voix ? Celles des animaux, des randonneurs, des ramasseurs de champignons, des vététistes, des familles anonymes qui ont perdu un chat, une vache, pire, un enfant, par la balle d’un chasseur indélicat ? 

Car la chasse tue. Ça paraît idiot de le dire, mais la chasse tue. Toujours pour une bonne raison. Elle tue par volonté. Elle tue par accident. Elle tue pour se défendre. Elle tue pour nous défendre. Elle tue les sangliers et les ongulés pour protéger les automobilistes et les agriculteurs. Elle tue les lapins, les blaireaux, les renards pour protéger les cultures et prévenir les maladies. Elle tue les ours, les loups et les lynx pour protéger les troupeaux. Combien de fois ai-je lu ces dernières semaines que j’étais un abruti et qu’il me faudrait plutôt remercier les chasseurs. Que demander l’abolition de la chasse est irresponsable et que nous devrions payer nous-même pour les dégâts que provoque la faune sauvage dans les champs ou sur les bagnoles. Nos visions sont opposées. Il y a quelques années encore, j’aurais essayé de discuter. Mais cette époque est révolue. Et la raison est simple. 

Pendant que nous perdons du terrain, eux avancent. Ils ont infiltré les ministères, les commissions, les préfectures. Ils ont embauché des lobbyistes. Ils ont fait voter des lois contre nous, à l’image du délit d’entrave à la chasse. Leurs fédérations sont labellisées « protection de la nature ». Ils sont invités à notre place en tant que gestionnaires et remplacent les associations de protection de la nature, là où nous même sommes devenus indésirables. Ils se propagent comme la gangrène. Ça sent la mort. 

Alors il est temps. Temps pour nous de réagir. 

Temps de crier la vérité. Que la chasse tue. 

Mais aussi et surtout de nous unir et c’est la raison pour laquelle AVES France a rejoint avec enthousiasme le Collectif du 21 Septembre. Pour montrer que nous aussi nous représentons un poids électoral. Que nous aussi nous défendons nos idées. Pour faire entendre la voix de la vie quand eux font résonner la mort. 

Posted in Chasse.

28 Comments

  1. Je suis absolument décidée à contribuer avec tous ceux qui sont décidés à instaurer des restrictions en mesure de chasse : un jour sans chasse minimum et le même partout pour plus de clarté, protection effective des espèces protégées, arrêt des pratiques « ancestrales » de chasse à cour etc. Il n’est plus tolérable de supporter la suffisance de ces soit disant sportifs qui se font déposer en 4×4 en altitude pour traquer isard et autres animaux, qui font que marcher en rase campagne est périlleux, tirent sur les chiens (ça nous est arrivé) ou se mettent à 2 pour traquer un lapin sur un périmètre de 10 m2 de ronciers . Que dit la Loi européenne, peut-on saisir les instances européennes ? Que faire ?

  2. Personnellement j’opte pour l’arrêt l’interdiction totale de la chasse ! les chasseurs dans leur grande majorité ne chassent que pour le plaisir de tuer, se sentent touts puissants avec un fusil à a main,que de lâcheté, de bassesse que ces comportements !
    De plus il y a un grand leurre lorsque ceux qui s’adonnent à cette tradition cruelle, ignoble et barbare disent « mais il faut éliminer les bêtes trop vieilles ou malades, c’est pour le bien de la nature » ! ils tirent sur tout ce qui bouge, l’essentiel étant de tuer ! quelle profondeur d’âme !
    Et ce ne sont certainement pas des amoureux et amis des animaux, car si tel était le cas, ils ne ressentiraient pas le besoin de se promener avec un fusil, mais se contenteraient d’admirer tous ces majestueux et admirables animaux sensibles et intelligents !
    Oui contre la chasse et contre les chasseurs, refusez de manger de la viande, vous participerez à faire cesser de tels carnages et sadisme !

    • Faux et vrai, certain  »chasseurs » vont juste aller chasser pour mettre des coups de fusils dans un gibier, mais d’autres chasseurs ne sont pas comme ça, la où je chasse et avec les personnes avec lesquelles je chasse, nous y allons pour le plaisir d’être avec notre chien et de voir du gibier même si nous le tirons, et les chasseurs comme nous respectons le gibier et la nature et les non-chasseur. Je suis chasseur, j’ai juste 15 ans, et je suis contre les gens qui ce disent  »chasseur » mais qui y vont juste pour mettre des coups de calibres, autant s’inscrire à un ball-trap, mais ne privé pas la chasse au vrai chasseurs. Je reviendrai sur le fait que même si on a un fusil, on à plus de plaisir à regarder un gibier que de le tuer.

  3. je partage totalement votre avis , quel plaisir d’observer des chevreuils en liberté , un faisan au plumage superbe , etc…
    je vis à la campagne et suis anti-chasse , prés de chez moi a eu lieu une chasse anscestrale , deux chevreuils massacrés par des aigles royaux , des chasseurs très fiers de leurs exploits , cela me sort de mes gonds !
    articles dans la presse , photos , cela suffit ! j’ai envie de leur crier ASSEZ

  4. Un gentil renard, massacrant les hôtes d’un poulailler… c’est tellement bucolique…
    Je suis tombée par hasard sur ce site et voudrais dire ceci :
    En toute matière, ce sont les excès qui sont dangereux, ainsi qu’une certaine forme d’obscurantisme, qu’ils soient du côté de certains chasseurs, comme du côté des opposants à la chasse.
    Et il est prudent de ne pas faire de quelques exceptions la Règle.
    Messieurs et Mesdames les « amoureux de la nature », les promeneurs, etc… songez à ceci : s’il n’y avait les agriculteurs, et les chasseurs, la « nature » et en particulier la Campagne, seraient nettement moins accueillantes pour vous.

    Une personne qui vit également à la campagne, et est autant sensible que vous à la beauté profonde et majestueuse de la nature et des animaux.

    • Marie Hélène, j’ai eu des poules… dans une zone fréquentée par des renards, les ours, les loups, les lynx. Quand on prend la décision de vivre à la campagne, il faut en accepter les contraintes et mettre en place les moyens de protection adaptés pour protéger son cheptel. Le renard est intelligent, mais je peux vous garantir qu’on peut protéger des poules de maître Goupil comme on peut protéger les brebis de l’ours et du loup.

  5. 2899 accidents depuis 1997 dont 406 morts (à noter que je n’ai pas pris les chiffres avant 1997 car il n’y a pas toutes les années et j’ai additionné les chiffres de l’ONCFS qui sont moins élevés que les chiffres du site la Buvette SOURCE ICI / http://www.buvettedesalpages.be/accidents-de-chasse-france.html). Alors doit-on laisser des particuliers armés dans la forêt ? Je ne parle pas ici de devoir ou non tuer des animaux pour réguler leur population, je parle de particuliers armés potentiellement dangereux pour les promeneurs.
    Pour réguler les populations d’animaux indésirables pourquoi ne pas organiser des battues avec des gardes chasse à date fixe plutôt que d’autoriser 6 mois dans l’année tous les jours (même les week-end et vacances scolaires) la présence d’hommes armées dont l’activité est dangereuse pour les autres promeneurs ?
    Habitant en bordure de forêt la chasse me pose des problèmes de sécurité, ils chassent à moins de 400 mètres des habitations, on reçoit des plombs dans le jardin, sur la toiture et sur les voitures, en période de chasse (c’est à dire de setpembre à mars généralement les week end et pendant les vacances) on est réveillé aux aurores par des coups de fusil on se croyait dans un pays en guerre, ils emjambent les clôtures, ne respectent rien et se croient tout permis, ils viennent même chassé sur notre terrain privé (quand c’est pas notre chat qui rentre à la maison blessé! à quand une blessure pour mon fils de 6 ans?) et quand on leur demande d’aller chasser plus loin des habitations ils nous insultent…
    2899 accidents depuis 1997 dont 406 morts (à noter que je n’ai pas pris les chiffres avant 1997 car il n’y a pas toutes les années et j’ai additionné les chiffres de l’ONCFS qui sont moins élevés que les chiffres du site la Buvette SOURCE ICI / http://www.buvettedesalpages.be/accidents-de-chasse-france.html). Alors doit-on laisser des particuliers armés dans la forêt ? Je ne parle pas ici de devoir ou non tuer des animaux pour réguler leur population, je parle de particuliers armés potentiellement dangereux pour les promeneurs.
    Pour réguler les populations d’animaux indésirables pourquoi ne pas organiser des battues avec des gardes chasse à date fixe plutôt que d’autoriser 6 mois dans l’année tous les jours (même les week-end et vacances scolaires) la présence d’hommes armées dont l’activité est dangereuse pour les autres promeneurs ?

  6. Si je peux me permettre et pour les cotoyer assez souvent dans ma région (Gironde)…vous vous promenez tranquillement en famille et vous tombez sur des fous fourieux qui disent bien fort « rien à branler si vous restez dans le coin je vous allume »…il ne faut pas qu’ils se plaignent ensuite de leur image.

    Ils sont extrémistes il ne faudra pas qu’ils s’étonnent de trouver des comportements extrémistes en face.

    Pour ma part il y a une chose qui me fait halluciner: pourquoi la chasse (pour certains gibiers) commence en plein milieu des vacances d’été (cette année le 1er aout! pour le gibier d’eau) avec plein de camping bondés, les activités etc etc c’est juste de l’inconscience et de l’irresponsabilité!!!

    Les chasseurs me les cassent!!!

  7. Chasseurs Dangereux: un tir sur la toiture de ma maison, un tir dans la porte d’entrée d’une propriété voisine, mes clôtures écrasées piquets arrachés et jetés les panneaux ne servent à rien, ces chasseurs sont irrespectueux, ils ont du poids dans les urnes alors ils peuvent se permettre. j’ai même eu le fusil pointé sur moi et lorsque je leurs dit : vous me menacez, ils me répondent , tu es seul.

    • Messieurs et Mesdames les « amoureux de la nature », les promeneurs, etc… songez à ceci : s’il n’y avait les agriculteurs, et les chasseurs, la « nature » et en particulier la Campagne, seraient nettement moins accueillantes pour vous.

      • Remy, je vous invite à aller découvrir les forêts primaires. Dans ces forêts, les activités humaines sont formellement prohibées. Et vous savez quoi ? La nature y est bien plus accueillante que celle que vous nous proposez.

        • qu est ce que vous appelez foret primaire! si c est de la domaniale que vous parlez, eh bien excusez moi, j en ai vu dans le loiret, quelle honte.et en plus, qu est ce que çà coute au contribuable,gerer par des fonctionnaires.à part çà,tout appartient à des particuliers, ou des communales.alors il faut continuer à fonctionnariser,ce sont nos impots qui payent les subventions.qu est ce que le droit de propriete!je crois qu il est dis;nul n a le droit de penetrer sur propriete d autrui sans y etre autoriser.avec çà, il faudrai que celui qui est 365 jours par an sur son exploitation reste chez lui, pour que vous puissiez venir vous promener.excusez moi, mais on a laisse faire,promenade,cueillettede champignons,de fruits,de fleurs,et bien souvent les problemes viennent de gens qui veulent se voir qu a eux, et chez les autres.demandez l autorisations à l agriculteur, au chasseur, de pouvoir passer sur son bien, et vous verrez qu en respectant l autre, vous serez respecte

          • Comme quoi votre éducation cynégétique vous met des oeillères. Vous pensez chasse, vous rêvez chasse, vous vivez chasse. Ouvrez les yeux sur ce qui existe ailleurs. Une forêt primaire, qu’on appelle aussi forêt primitive, forêt vierge, forêt originaire, est une forêt dans laquelle il n’y a aucune intervention humaine. Aucune ! On n’y coupe pas les arbres. Personne n’y flingue les animaux. Et bien, contrairement à tout ce que vous dites, ces forêts sont extrêmement accueillantes. Il y règne un équilibre, une sérénité qu’il vaut voir pour la ressentir.

            Fermez vos revues de chasse écrites par des chasseurs et lisez donc cet article, ou mieux encore, voyagez. Voyagez sans fusil. Allez découvrir ces forêts. Vous verrez qu’elles vivent bien sans vous et que la faune n’y pullule pas.

    • pareil mais il a eu la visite d un camion de gendarmes et une grosse claque bon j ai recu des excuses j ai pas porte plainte la claque lui a suffis on ete quitte mdr

  8. Que de prétentions de suffisance d’incohérence et d’inculture dans ces propos anti-chasse.
    Si vous voulez vivre en forêt primitive, grand bien vous fasse allez-y.
    Je serai curieux de voir comment et par quels artifices vous vous nourrirez. Très vite vous ne direz plus que l’on flingue les animaux et vous en prélèverez…
    Interdisez la chasse, et ce ne sont pas quelques morts (de trop certes) que vous aurez sur la conscience mais des dizaines du fait des accidents avec le grand gibier. Puis comme il manque des maillons à la chaine écologique, après une prolifération de certaines espèces, ces mêmes espèces seront malades et crèveront sous vos yeux.
    Qui régulera les sangliers pour protéger les cultures ? Comment ferait vous ?
    Au rythme auquel le loup se propage, sans régulation je serai là encore curieux de savoir si vous trouvez vos ballades en forêt toujours aussi agréables…
    Et que dire au berger qui aura vu son troupeau de si joli moutons décimé. Ces mêmes moutons que vous retrouvez avec plaisir dans vos assiettes.
    Etes vous prêt à voir vos impôts augmenter pour financer les dégâts aux cultures, qui régulera parce qu’à l’arrivée il faudra toujours abattre des animaux ?
    Vous vous croyez dans le monde des bisounours !!!
    Il y a toujours eu des prédateurs et il y en aura toujours.
    Certes le comportement de certains « chasseurs » est inexcusable, le manque de respect et de politesse envers les autres utilisateurs de la nature est condamnable au même titre que les insultes que reçoivent les chasseurs.
    Vous pointez, avec raisons, des actes dangereux perpétrés par des inconscients qui ont perdu la notion de dangerosité de leur arme.
    Des lois existent pour les sanctionner et les empêcher de provoquer un drame ; mais ne mélangez pas tout, et parce que c’est dans l’air du temps, tous les musulmans seraient djihadistes avec des raisonnements aussi simplistes que les vôtres. Nous en sommes très très loin fort heureusement !
    Je suis chasseur et fier de l’être, je suis Charlie et fier de l’être, je fais partie d’associations qui viennent en aide au genre humain et j’en suis fier, je mange avec délectation le fruit de mes prélèvements, mes amis non chasseurs aussi d’ailleurs !
    Dites vous que derrière chaque chasseur il y a un homme, et que c’est l’homme qu’il est qui fait le chasseur qu’il est et non l’inverse…

    • Il est assez rare de lire autant d’inepties dans un même commentaire, mais on voit que le prosélytisme pro-chasse a fait son œuvre. Vous êtes de ceux qui pensez que la Terre s’arrêtera de tourner si l’homme ne l’entretient pas, si on ne coupe pas les arbres et si on ne flingue pas les animaux sauvages. Et pourtant elle tournait, elle tourne et elle tournera, avec ou sans nous.

      Si les espèces que vous décimez avaient eu votre raisonnement, elles auraient d’ailleurs probablement éliminé le super prédateur qu’est l’homme. Mais aucune autre espèce ne raisonne comme le chasseur. Après lui le déluge. Pourvu qu’il puisse assouvir ses pulsions. Le chasseur est d’ailleurs le seul individu qui se prend pour Dieu et qu’on enferme pas à l’HP. Le poids des traditions sûrement.

  9. de quoi vivez vivez vous monsieur! moi, je suis eleveur, je suis 365 jours par an sur mon exploitation, si je gratte pas,il n y a pas de rentree d argent.je vais me promener aussi, mais je respecte les autres, et ce qui leur appartient.en principe, un particulier, et une commune, tire un profit de ses forets, car, en principe, il y a des charges, pour qui sait gerer son patrimoine.si je chasse,c est pour detruire les ragondins qui demolissent les digues et bordures de fosses.je tire aussi sur du gibier.les faisans sont elever dans ce but.sans chasse,plus d elevage de gibier.sans chasse, c est pas 1 sanglier que vous allez trouver dans les rues de bordeaux, mais des dizaines;des risques d agressions sur des promeneurs lorsque les laies mettent bas, si l on ne les regule pas. pensez vous qu il est normal qu un agriculteur travaille pour voir son travail aneanti; chenaux mines par les ragondins, digues percees, provquant des inondations , animaux tues par les loups, les ours, les vautours, vous payez combien, vous les protecteurs des animaux pour tous ces degats là! c est le contribuable qui paye pour la nostalgie d une minorite .oui, le gibier ne pullule peut etre pas, mais depuis que la chloropicrine a ete interdite, le renard, lui, pullule.c est la faune qui en fait les frais, et le particulier quand il passe dans son poulailler.vous ne voyez que votre egoime personnel,vous etes des dieux, et vous n avez rien compris a la nature

  10. Bonjour,
    Je suis contre la chasse et en particulier les battues le dimanche. Un dimanche après midi, me promenant sur un chemin indiqué comme sentier de marche et balisé comme tel avec des enfant , une battue était en cours et pas de panneaux à l’entrée des chemins,! Est-ce que vous trouvez cela normale ???

  11. oui, en 99, un chemin de randonnee a ete fait de la marechale au mait. 2km le long du domaine public maritime .à cet endroit là, en69 lorsque ma famille est arrivee dans le medoc,une haie de 25m de large, et dans la haie , un talus de 1m de haut, un fosse avait ete fait chez les riverains, et la terre pose cote riviere .là,on a mis un bull dans la haie, on a aneanti la haie, et la butte qui servait de digue.cout de l operation;120000francs.fin99 ,il y a eu la tempete; resultat, plus de haies, ni de digue, tout les troncs d arbre,les debris et l eau sont passes, au lieu d etre retenu par la haie et la digue, les clotures demolies, les recoltes recouverte d eau salee, des betes noyees.de plus, 600m de chemin ont ete fait sur un chemin de desserte des riverains, tout cela ,paye par le conseil general de la gironde.en 2010,rebelotte avec xynthia. 1 an ou2 apres, une reunion a eu lieu, pour comment refaire les digues, mais pas trop hautes, car, apres c est bordeaux qui va s innonder.et le comble,c est que notre interlocuteur a rajoute un peu d humour; le probleme, c est qu il va falloir trouver le financement. on se moque de qui, pour faire des chemins de randoonnees, on trouve toujours des sous, pour reparer les sonneries faites,y en a plus. si cela est un agriculteur qui rase une haie ou cure un fosse sans autorisation, les foudres des ecolos nous tombent dessus,sans compter les amendes. moi, quand je vais à,la chasse, je prend la nature telle qu elle est, et je respecte l autre. quand à vous mr jean, etiez vous chez vous pour vouloir la place que pour vous, car si les chemins sont soient disant balises, ils font partie , en principe, du patrimoine communal, alors, nous, rester à la maison,pour que vous puissiez vous promener 12 mois par an. là, ce serait normal pour vous. on appelle çà comment !

    • Votre texte est difficile à comprendre, vous mélangez tout et dans un français qui laisse à désirer.
      Oui si la forêt est communale elle m’appartient car je paye des impôts et je suis Français. C’est un patrimoine national donc qui appartient à la nation(CQFD).
      J’estime que le dimanche est un jour de repos et de ce fait, avoir le droit d’utiliser les sentiers de randonnées du domaine communal sans risquer d’être victime d’un chasseur. Ne vous en déplaise.

      • oui, vous les ecolos vous vous prenez pour des surhommes ,et nous , de la campagne, sommes des bouseux,des pollueurs,et des empoisonneurs, mais on vous nourri pour pas cher depuis quelques decennies. la foret communale appartient aux gens de la commune, mais,une grosse partie est privee, donc si des chasseurs font des battues, ce n est pas chez vous.aussi, il faudrai que vous puissiez vous promener sur des chemins de randonnees, finances par l argent du contribuables,et donc le mien aussi comme vous savez dire, 12 mois par an,et que la chasse, qui n est ouverture que 5 mois par an soit interdite,c est ce qu on appelle partager la nature.chez vous vous ne voulez voir personne, par contre, chez les autres, c est chez vous.quel egoisme et quelle mentalite

  12. tealdi christian : A priori, vous n’avez rien compris, je parlais des battues le dimanche. il me semble que c’est vous qui êtes égoïste. Je trouve normale que le dimanche après midi on puisse se promener dans les bois de MA commune sans risquer un coup de fusil. Cela n’a rien à voir avec « vous les écolos ».

  13. je sais, je fais parti de la basse couche de la societe, des bouseux,comme disais des parisiens du grand pere d un copain en 1914.a part çà, vous trouvez normal que je sois oblige de rester chez moi, pour que vous, vous puissiez venir vous promener chez moi.c est bien de l anti chasse que vous faites, car, en hiver, vous n etes pas beaucoup a vous promener sur des chemins non goudronnes, et payes par le contribuable.commencez par reflechir à comment vous allez faire pour payer les degats des sangliers et autres grand gibier, ainsi que le loup,l ours et le linx. quand il ni aura plus de chasseurs pour les payer.pour vous, il y a le contribuable.quand vous prenez la voiture, vous etes sur de ne pas avoir d accident, à la plage, pas de risque, à la montagne, pas de risque, en speleologie, pas de risque, aucun risque ailleur, il n y a que les chasseurs que se sont des fous. c est çà le respect de l autre. drole de mentalite

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.