Nouvelle consultation publique sur les tirs de loups : mobilisons-nous !

C’est reparti, le ministère de la chasse aux loups veut augmenter le quota de loups à abattre :

CONTENU DES PROJETS D’ARRÊTÉ

Dans ce contexte, le premier projet d’arrêté propose donc de relever le seuil de prélèvement au cours de la période 2016/2017 pour la mise en œuvre des seuls tirs de défense ou défense renforcée, utilisés pour la protection des troupeaux sur les pâturages et parcours.

Deux loups (mâles ou femelles, jeunes ou adultes) supplémentaires pourront ainsi être prélevés, sur autorisation des préfets.
Cet arrêté n’entrera toutefois en vigueur que si le plafond initial de 36 loups détruits est atteint.

Le second projet d’arrêté prévoit que, si les deux loups supplémentaires sont prélevés avant la fin de la période définie par l’arrêté du 5 juillet 2016, soit 38 loups détruits avant le 30 juin 2017, un prélèvement supplémentaire de deux loups (mâles ou femelles, jeunes ou adultes) pourrait être autorisé, dans les mêmes conditions que le premier projet. Le nombre de loups pouvant être prélevés pourrait alors atteindre un maximum de 40 spécimens.

Merci de protester en termes courtois, donnez des arguments personnalisés et faites circuler autour de vous :

La consultation est ouverte du 30 janvier au 21 février 2017

Lire les projets d’arrêtés ici.

N’oubliez pas de déposer votre commentaire en cliquant sur le lien :

http://www.consultations-publiques.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=article&id_article=1663

 

Quelques arguments :

N’oubliez pas de mentionner que les tirs de loups favorisent la déstructuration des meutes et aggrave les attaques sur animaux domestiques.

Ces tirs encouragent également le braconnage.

A cause de ces quotas, la population lupine stagne, en dépit des affirmations du ministère, la recolonisation est fragile, et de plus, même les individus isolés (Lozère, Vosges…) peuvent être tirés, compromettant ainsi l’installation d’une meute sur un territoire.

C’est un mauvais signal envoyé à nos voisins européens.

C’est un mauvais signal envoyé aux éleveurs qui ne souhaitent pas faire d’efforts en matière de protection des troupeaux.

Enfin, et on finirait presque par l’oublier, le loup est une espèce protégée !

 

 

Posted in Actions, Grands prédateurs (ours, loup, lynx).

4 Comments

  1. Pingback: Dites NON au tir de 4 loups supplémentaires | CAP Loup

  2. JE SUIS CHASSEUR ET JE SUIS FAROUCHEMENT OPPOSE AU TIR DU LOUP JE PREFERE LES LOUPS AUX MASSACRES ORGANISES DES CERVIDES LE LOUP COMME LES AUTRES GRANDS PREDATEURS ONT LEUR PLACE EN FRANCE LES CHIENS ERRANTS FONT PLUS DE DEGATS SUR LES TROUPEAUX QUE LES LOUPS ET POURTANT LE TIR DES CHIENS N’EST PAS AUTORISE
    PAR AILLEURS LE LOUP EST UNE ESPECE PROTEGEE UNE NOUVELLE FOIS NOS POLITIQUES S’ARRANGENT AVEC LA LOI

Laisser un commentaire